RSS
RSS
Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]

 
AccueilAccueil  Portail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité




Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeLun 21 Déc - 14:20

Ce matin-là, je m'étais réveillé de très bonne humeur, inspiré par l'ambiance festive de Poudlard en cette période de fin d'année. Une espèce de joie de vivre m'avait envahi tout entier, encore plus qu'à l'accoutumée, et je me levais du bon pied. Un bal. Rien qu'à cette idée, j'avais envie de sauter au plafond. Cela m'offrait une occasion de rêve pour sociabiliser avec les gens et m'éclater comme jamais. Autant dire que j'aimais ça! M'éclater, n'était-ce pas là mon but dans la vie? J'étais de ces gens qui profitaient de chaque occasion pour satisfaire leur plaisir personnel, et qui non rien de rien, ne regrettaient rien.

Je me retrouvais donc, le soir-même, dans une tenue classe et à la fois décontractée; deux boutons ouverts sur le col de ma chemise blanche, un pantalon noir et des mocassins, ainsi qu'une cravate diligemment ajustée autour de mon cou. Je rentrai dans la salle de bal, les mains dans les poches, accompagné par mes amis de Poufsouffle. Le volume sonore à fond, tout le monde dansait déjà, entrainé par la cadence rythmée de la musique. Une tempête humaine m'emporta à travers les lieux, et je me rendis dans le recoin le plus refoulé de la salle. Il s'agissait d'une petite partie cachée derrière les toilettes des dames, endroit que personne n'aurait eu encore l'idée de visiter, autre que moi bien entendu. En effet, lorsque Andréa Lewis faisait apparition dans une salle de fête, il était impossible que ce fut une simple visite touristique des lieux. J'avais déjà élaboré un plan machiavélique pour mes petits camarades, comme quoi, il était bon d'être un véritable génie bipède!

Je jetai un petit coup d'oeil sur le cadran de ma montre. Parfait, j'étais pile à l'heure, il ne manquait plus qu'à attendre mon messager secret pour aboutir mon plan. Je profitai de ce court moment d'attente pour considérer la petite fenêtre à proximité, et je jeter un discret coup d'oeil dans les toilettes des dames, puis levant les yeux au ciel, je repris mes esprits. Une fois que je me fus adossé contre un mur, que j'eus tripoté ma montre, curé mes ongles, et tapoté du pied pendant un laps de temps indéfini, quelqu'un émergea enfin de la salle, chargé d'une grosse caisse entre les bras. Je soupirai, mais je n'étais pas assez déterminé à être de mauvaise humeur pour réprimander mon camarade d'être en retard, je lui fis un grand sourire, et lui posai quelques mornilles dans la mains.

Celui-là, il s'était bien fait arnaquer, ce qu'il avait fait pour m'aider méritait bien plus que quelques mornilles. J'avais volé la caisse à pré-au-lard, il s'était chargé de la garder avec lui pendant quelques jours, puis, j'avais fait tourner un message dans tous mes réseaux de toutes les maisons pour indiquer la localisation du lieu.

J'ouvris la caisse, et sortis une bouteille de whisky pur feu. Puis j'installai une pancarte.


"Deux mornilles la coupe de whisky pur feu (Interdit aux adultes)"

QUE LA FETE COMMENCE!


Afin d'améliorer les conditions du rp, j'établis un ordre de passage:

Andrea, Lilou, Heather, Kamie, Ambre, Olivia, Claire, Terrence


Dernière édition par Andrea Lewis le Mer 23 Déc - 19:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilou Taochi


Lilou Taochi
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 935
Localisation : I am the HOLLOW GIRL !!!!!!!!! MOUAHAHAHAHAh !!!
Date d'inscription : 31/07/2009

Feuille de personnage
Particularités: Réincarnation de Lilou Taochi, première du nom !! Et métamorphomage accessoirement...
Ami(e)s: Ami ? Ami ? Mais bien sûr que je suis ton amie cher ami !!
Âme soeur: Mais enfin... J'ai pas de soeur !!!!!

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeLun 21 Déc - 17:44

Comme toujours, il y avait un petit malin qui avait cru rigolo d’oublier de m’informer qu’une soirée avait justement lieu ce soir même et que moi, pauvre petit fille que j’étais, je n’étais point au courant et par conséquent, je n’avais rien à me mettre. Mais ça… C’ETAIT VRAIMENT MAL ME CONNAÎTRE ! Cette bande de Jojos Lapins ne perdait rien pour attendre !!

J’étais la seule à être restée dans les dortoir alors que tout le monde était dans la Grande salle, en train de prendre son petit déjeuner. La voie était donc libre et j’allais pouvoir mettre mon plan génial en action. C’était presque plus simple que d’aller faire ses courses à Pré au Lard !!

Discrètement donc, j’allais fouiller dans les vêtements de mes camarades de chambres. Bien entendu, tout le monde avait sa tenue pour le bal. Il y avait bien une robe parmi tout ce fatras qui allait m’aller !! Même si en l’occurrence ce n’était pas dans ce bustier qui faisait trois fois ma taille que j’allais me présenter tout à l’heure…
La chasse au renard fut très vite fructueuse : je trouvais une robe assez simple, satinée de bleu. Elle se resserrait à la taille, avant d’être évasée au niveau des hanches. Une véritable petite merveille ! En plus j’étais sûre de mon coup : la malheureuse à qui j’avais volé ce vêtement n’allait certainement pas se présenter ce soir, donc, jamais elle ne verrait ma supercherie.

Mais oui, mais oui, j’étais un génie !!

Seulement je ne pouvais pas rester ici plus longtemps si je ne voulais pas être démasquée. Je volais une paire de chaussures à une autre de mes camarades qui part miracle faisait la même pointure que moi et je filais me cacher dans les cuisines de l’école, ma seconde maison après Poufsouffle.
C’était la meilleure planque après tout puisque j’avais de la nourriture pour toute la journée. C’était sans faille. D’ailleurs, je devais bel et bien avoir une bonne étoile car aucune personne malveillante ne trouva ma cachette secrète.
Je me préparais avec l’aide des elfes de maison qu relevèrent mes cheveux, bleus foncés pour l’occasion, en d’élégantes boucles anglaises.

J’avais ma revanche !!

Alors que la soirée commençait enfin, je sortais discrètement des cuisines et me ruait presque immédiatement dans la grande salle. J’avais gagné !
Le nez au vent, je me dirigeais vers le son de la salle, sans prêter attention aux autres personnes qui m’entouraient. J’allais m’exhiber devant un Pouffy pour lui montrer qu’il n’avait pas réussi à m’avoir quand… Je le vis.
Ce gars de la Garden Party. Très louche, si vous voulez mon avis >< ! Alors pourquoi mes pieds me portaient-ils vers lui ? Je ne savais pas, sans doute était-ce à cause de sa pancarte…

"Deux mornilles la coupe de whisky pur feu (Interdit aux adultes)"

Sans réfléchir, je bondissais jusqu’à lui et lui collais deux morilles sur le front.

- Moi j’en veux de ton jus d’orange mon chou !!

_________________

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Sansre1copiel
Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 680722
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Heather Lass


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2264
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMar 22 Déc - 11:06

Heather entra ce soir-là dans la salle de bal en se faisant l'effet d'être une grande dame. Que voulez-vous, à défaut d'être entièrement vrai, c'était flatteur. La tête haute, elle survola la salle des yeux en prenant bien soin de marcher avec grâce et qu'à peu près tout le monde la remarque... On est bête, à 16 ans.

Elle avait passé bien plus de temps qu'à l'accoutumée pour se préparer. En fait, plus les années passaient et plus elle était coquette. Il fallait dire que ce soir là était spécial: c'était le premier bal depuis qu'elle s'était remise avec Harry. Inutile de relever qu'elle s'était mise sur son 31! Elle portait une nouvelle robe, cadeau de son père cet été. C'était une robe bustier, serré à la taille, évasée ensuite et plutôt courte. Le tissu était blanc avec des motifs argentés, et un voile transparent et brillant recouvrait le tissu pour lui donner un effet vaporeux. Elle avait chaussé des escarpins argentés et laissés ses longs cheveux savamment décoiffés, et s'était maquillée. En fait, elle avait un peu l'impression d'être Cendrillon qui allait retrouver son prince. Mais sans tout le niais de l'histoire; c'était juste qu'elle n'avait pas souvenir de s'être faite aussi belle.

La salle était déjà bien remplie et la musique l'emplissait déjà. La jeune irlandaise, ravie, se balada un instant parmi les gens qui parlaient en petits groupes et alla saluer ses amis. Elle cherchait des yeux Lilian Easter, qui se révélait être l'une des meilleurs compagnes de soirée. Ainsi que Gabrielle, avec qui Heather partageait la passion de la danse. Harry n'était pas là en tout cas, mais Heather s'en réjouit: elle préférait être dans la place avant, avoir salué tout le monde et avoir préparé leurs boissons.

A propos de boissons...


- Moi j’en veux de ton jus d’orange mon chou !!


C'était la voix haut perché de cette dingue de Lilou Taochi, dingue mais marrant et sympa au demeurant. Elle avait l'air bien motivé pour la soirée à en croire l'ardeur qu'elle montrait pour du jus d'orange qui ressemblait furieusement à du whisky... Heather la regarda un instant, admirant ses cheveux d'un bleu nuit ainsi que sa tenue. Être métamorphage devait être bien pratique, tout de même. Puis elle eut un petit rire en s'imaginait les cheveux assortis à sa robe, c'est à dire blancs à motif argenté...

"Deux mornilles la coupe de whisky pur feu (Interdit aux adultes)"

Heather fixa tout d'un coup une pancarte à côté de Lilou, puis le petit blond qu'elle savait de Poufsouffle, puis elle se tourna vers la buvette. La bonne blague!! C'était du trafic clandestin ou elle ne s'appelait pas Lass. Quelle chance!

Elle se confectionna un air courroucé, fronça les sourcils et s'approcha des deux Jaune et Noir. Elle était plus âgée, Capitaine de Quidditch, elle pouvait très bien prétendre être préfète! Pointant du doigt la pancarte, elle murmura à l'adresse du jeune homme:


- Mais tu sais, la légalité n'est pas interdite, par contre!!

Haha, pour ceux qui connaissaient Heather, la voir rappeler un petit première année à l'ordre ainsi était bien drôle. Elle avait fait bien pire - et d'ailleurs, elle regrettait de n'avoir pas eu cette idée plus tôt. Ce petit business allait faire de l'argent, mine de rien! Elle pensa immédiatement à sa caisse de Guinness cachée quelque part dans les cachots. Et si ils s'associaient, cela attirerait peut-être plus de monde!

- Bon... Si tu m'en donnes, j'dis rien.

Bah oui, c'était ça le but, que croyez-vous. Elle lança un regard noir au garçon style "j'vais te dénoncer" et lui sourit ensuite d'un petit sourire en coin qu'elle savait irrésistible.

_________________

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 357019heathers

« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
Kamie Evans


Kamie Evans
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 575
Date d'inscription : 07/02/2009

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s:
Âme soeur:

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMar 22 Déc - 11:27

Jamais ô grand jamais je n'aurais pensé qu'on allait à nouveau me flanquer le rôle de barmaid une nouvelle fois dans un quelconque événement organisé par l'école. En fait, j'avais remarqué que je passais plus de temps à me servir moi, plutôt qu'à servir les autres, et à dire vrai, cela n'était pas pour me déplaire... Seulement voilà, j'avais bêtement supposé que les professeurs auraient assez de jugeotte pour voir que je n'étais en rien emballer par leur histoire de "rendre la communauté de Poudlard plus attirante", et je passais mon temps à effrayer quelques élèves de première année qui venaient me demander la voix tremblante un whiskey pur feu, que je leur refusais presque systématiquement.

Habillée comme je l'étais, soit dans un magnifique ensemble noir qui mettait en avant mes courbes avantageuses, non seulement par ce que la jupe que je portais était assez courte pour faire baver n'importe quel garçon, mais aussi parce que mon attitude glaciale et mystérieuse avait tendance à les rendre fou, je m'amusais tant bien que mal avec les sentiments de ces derniers, en les envoyant ballader un par un. Je n'étais pas vraiment une fille facile, et encore moins une fille sympathique, j'étais l'enfer dans un corps digne d'un ange, et tandis que je faisais virevolter mes mèches blondes au dessus de mon comptoir, je shaké quelques cocktails fait maison à offrir à la première personne que je jugeais trop sobre pour m'intéresser.

Je voyais les gens défiler devant moi, chose qui me déplaisait plus qu'autre chose, et je sentais quelques regard majeur me fixait intensément, probablement pour s'assurer que je n'allais empoisonner personne cette année-ci non plus. Il fallait dire que ce n'était pas la tentation qui manquait, et je savais que si je voyais à nouveau ce Terrence Von Demian, dont le baiser que j'avais qualifié depuis longtemps de viol, me rendait plus amère chaque seconde que je respirais le même air du même monde que lui. Je n'étais pas rancunière, j'avais seulement bonne mémoire, et je n'avais qu'une seule envie, c'était de voir son corps mourir en face de moi.

Mais malgré tout, je tentais de faire bonne figure, contre mauvais coeur bonne grâce, je tentais d'éviter malgré moi de flanquer une gifle à quiconque s'approcherait de moi. En tant que préfète, je faisais peur, en tant qu'Evans j'effrayais encore plus. Me laissant quelques instant tomber sur mon siège, je remarquais au loin un stand clandestin de boisson qui venait me faire concurrence et ce de façon illégale.

Le monde était trop occuper à danser, et je ne voyais pas en quoi ma présence était indispensable en sachant que j'avais chopper un elfe de maison pour travailler à ma place tandis que je descendais un énième shooter de whiskey. Je me levais avec la grâce volatile d'un animal en quête de proie, m'avançant le plus discrètement possible vers ce stand tenu par un jeune gringalet de première, me retrouvant ainsi à côté d'une gosse que je ne connaissais pas, et surtout d'Heather, qui à sa manière faisait toujours sa maligne.

Peut être était-ce dû à l'ivresse, mais je n'avais aucune envie d'adresser la parole à cette chose rousse qui me tapait sur le système depuis quelques années maintenant. Je me contentais d'observer longuement le garçon, qui par je ne sais quel raison m'inspirait une certaine assurance... Assurance que je n'avais pas pour lui, du moins pour la survie de son stand. L'espace d'une seconde, l'envie destructrice de tout balzinguer, me traversa l'esprit... Mais finalement il y avait mieux à faire. Tirer profit du marché au noir, et faire payer dès maintenant une taxe.

Je lançais un regard noir à Heather. J'avais pris l'habitude de me présenter face à elle avec la même cordialité qu'un chaton enragé. Cette fille m'agaçait, et rien que de m'imaginer à côté d'elle me laissait un haut le coeur, à moins que cela ne soit l'alcool qui remontait petit à petit à la surface.


- Tu as dix seconde pour me servir un verre, avant que je ne me décide à tout foutre en l'air. Ne fais pas attention à la rouquine, elle mérite de payer le plein tarif, elle !

En disant cela, j'avais fait miroiter mon insigne de préfète que j'avais accrocher et planquer dans un pli de ma robe. Il n'y avait rien d'autre de plus jouissif que de savoir qu'on avait l'autorité nécessaire pour pourrir la vie d'un autre. Quitte à être d'une humeur massacrante, autant faire participer les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Serana


Ambre Serana
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1901
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille de personnage
Particularités: Cousine de Aurore Mereadda
Ami(e)s: A-t-on vraiment besoin de le savoir ?
Âme soeur: C'est un débat qu'il faudrait avoir dessus, pas une simple affirmation.

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMar 22 Déc - 12:05

Les bals de Poudlard ne sont vraiment pas amusant. J'avais avoir mis une belle robe au couleur des Serpentard je me trouvais horrible alors que je n'étais pas horrible. Pour couronné le tout j'avais passé ma journée à essayer de me trouver un cavalier...sans succès. Le temps passait très lentement et tout le monde avait l'air de s'amuser. Tout le monde sauf moi. Il n'y avait aucune raison que je ne m'amuse pas. Pourquoi es-ce que j'étais seule, plantée comme une idiote au milieu de cette salle pleine de monde ? Surement parce que les autres étaient trop idiot pour bien me comprendre. Il n'empêche que a avait le don de m'énerver tout ça. Et les autres qui dansaient enfin qui croyaient danser parce que leurs prestations n'étaient pas grandiose. Les première année dansaient comme des pieds et rougissaient toutes les cinq minutes comme quoi leur cavalier les avait regardé de trop près. Et alors elles n'avaient pas qu'à mettre de robe avec décolleté. Surtout qu'elles n'avaient rien à montrer pour le plupart. Elle avaient l'air d'idiote finies qui s'étaient mises dans des situations horrible et qui ne savaient plus s'en sortir. Tant pis pour elles. Je n'étais pas là pour les plaindre quand même. A l'origine c'était un bal.

Un bal avec une multitude de personnes qui ne savaient rien faire. L'autre partie par contre était plus intéressante sauf qu'il fallait savoir la trouver. Les gens « biens » ne couraient malheureusement pas les rues et ils se débrouillaient toujours pour qu'on ne les trouvent pas du premier coup. Il fallait écouter, regarder et, lorsqu'on avait de la chance, on les trouvait des un coin à trafiquer. La légalité ce n'était pas en général leur truc et c'était tant mieux. On ne pouvait quand même pas passer un bal en suivant les règles trop ennuyant. De toute façon je n'avais encore trouvé aucune personne digne d'attention et Mary et Halley n'apparaissait pas au bal. A croire qu'elles n'allaient pas venir. Sans doute que Halley allait finir avec un Gryffondor ou un première année décadent. Mary, elle, allait encore réussir à attirer un troisième année. Et moi j'allais encore finir seule. Qu'elle perspective réjouissante ! Encore que on pouvait passer une bonne soirée seule lorsqu'on avait quelque chose de bon à boire. Malheureusement la barwoman n'était pas vraiment le genre de fille à laisser boire n'importe quoi pour n'importe qui. D'ailleurs ce n'était autre que notre préfète Kamie Evans.

Dans le genre non fréquentable lors de ce bal il y avait bien sur Evans. Non pas que j'avais l'habitude de lui parler. Je ne lui avais jamais parlé de toute ma vie mais les brides de conversations la concernant que j'avais entendu ne me donnaient pas vraiment envie d'aller lui dire bonjours. De toute façon les chances qu'elle me réponde étaient minimes. C'était une Serpentard quand même !

Cela dit j'eut la bonne idée de la suivre du regard et elle alla près d'un stand où se tenait déjà une autre Serpentard et une Poufsouffle avec les cheveux bleu foncés qui avait une robe bleu aussi. Coup de chance ? Je n'en savais rien je ne connaissais pas cette fille. Je m'aprochais toute guillerette de ce petit monde en jetant un regard presque dédaigneux sur le pancarte.


"Deux mornilles la coupe de whisky pur feu (Interdit aux adultes)"

Voilà qui devenait intéressent. A croir la réplique de la préfète il n'y avait pas que moi que ça intéressait. Malheureusement les autres n'avaient pas l'air d'avoir envie de payer. D'un côté je les comprenait. Qui aurait envie de donner deux mornilles à un première année ? En tout cas Evans n'avait pas l'air d'avoir envie. Elle en était aux menaces et le Poufsouffle ne devait pas en mener large. Tant pis pour lui.


-Donnes moi en et,si il est bon, tu les auras tes mornilles...


Il ne les aurait pas ses mornilles mais ça ce n'était pas mon problème principal. Evans et la rousse ne devaient pas être amies. Et moi j'arrivais comme ça en plein milieu comme si je n'avais rien entendu. De toute façon Evans avait quelque chose à faire il fallait bien qu'elle le fasse. Quand à la rousse qui devait avoir dit ou fait quelque chose avant...elle n'avait pas trop le choix. Sauf qu'elle était plus âgée que Evans ce qui lui donnait un avantage. De toute façon à par mon Whisky pur feu je ne voulais rien d'autre à l'origine.

_________________
@Dray Collins a écrit:
non, je ne tripe pas alone dans mes toilettes en déroulant du papier-cul .. Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 1656504707


Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 970204uservarreambre2

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 11277197



Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Balsey


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 931
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMar 22 Déc - 16:14

Je devais sans aucun doute agir par esprit de contradiction car bizarrement, à chaque fois que quelqu'un semblait heureux, moi, j'étais d'une humeur exécrable et le faisait comprendre à tout le monde.
Cela faisait maintenant plusieurs semaines que chaque soir j'entendais la même chose : quelle tenue allais-je donc mettre pour le bal de Noël, quelles chaussures vont aller avec, comment vais-je donc bien pouvoir me coiffer...

Mais qu'est-ce qu'on s'en tamponne de ta vie ma pauvre fille !!

Il y avait bien longtemps qu'une barrière s'était dressée entre moi et mes camarades de chambre de Serpentard. C'était en effet ce qu'on pouvait appeler "les filles" par définition. Chiantes, gémissantes et pleurnicheuses. Pourquoi est-ce que c'était moi qui avait hérité des nanas les moins agréables de ma maison ? Aujourd'hui encore, je me posais des questions.
J'avais même un instant pensé aller dormir sur un des canapés dans la salle commune mais il était décidément trop inconfortables pour moi, et bien qu'à chaque fois, avant de me mettre au lit, je leur balançais une réplique cinglante, elles se taisaient cinq minutes si ce n'est moins avant de reprendre leurs blablas de plus belle. De véritables plaies je vous dis !!

Bon, je devais quand même avouer que dans un premier temps j'avais quand même essayer de trouver une robe. Grâce aux catalogues que m'avait rapporté Elenwe, j'avais regardé deux ou trois tenues un peu près potables, ne pouvant encore aller à Pré Au Lard. Seulement, lorsque la commande arriva, il s'avéra que le morceau de tissu qui avait gardé mon attention était décidément trop laid pour que je daigne un jour le porter. Ce petit manège avait duré un moment avant que je ne capitule.
Enfin, environ une semaine avant le bal de Noël, j'avais demandé à ma nourrice resté au manoir d'en choisir une pour moi. Après tout, elle connaissait ma taille et il me restait une maigre chance de porter quelque chose de potable, faute de quoi, je n'irais pas à cette connerie de bal. Je ne savais même pas pourquoi je m'y rendais car j'allais voir tout ce que je détestais. Là encore, mon esprit contradictoire devait faire des siennes...

Bref, finalement mon idée n'avait pas été si mauvaise que ca puisqu'au final elle m'avait envoyé une dizaine de vêtements par plusieurs hiboux, godasses assorties, et j'en avais trouvé une qui n'était pas trop mal. Inutile d'aller chercher bien loin en fait ! Ce n'était ni plus ni moins qu'une robe noire, toute simple, qui descendait jusqu'à mi cuisses, sans bretelles et qui était relativement ample. Le haut serrait affreusement ma petite poitrine, mais comme je savais que je ne la reporterai jamais, je pensais que je pouvais tenir le coup une soirée. Les sandales avaient un talon de quelques centimètres, ce qui me grandissait d'autant plus que je n'étais pas une naine à la base. Je gardais mes cheveux tels qu'ils étaient; ils retombaient souplement sur mes épaules.

Entre temps, j'avais eu pas mal de prétendants, c'était vrai, si bien que j'avais eu l'embarra du choix. J'avais accepté l'invitation d'un garçon une première fois, puis trois jours plus tard, j'avais également dit oui à une autre personne. Je ne savais pas pourquoi j'agissais ainsi. Sans doute pour le simple plaisir des les planter le soir de Noël. Enfin, il y avait encore une semaine je répondais à l'affirmative à une nouvelle demande.

Bien sûr, je me rendais à la salle de bal avec aucun des heureux élus alors qu'isl devaient sûrement m'attendre dans le hall de l'école. C'était stupide de ma part. J'avais changé d'avis au dernier moment, voilà tout, et puis de toute façon, des trois, aucun ne me plaisait réellement.

Je faisais mon apparition dans la pièce déjà noire de monde, me demandant bien à quoi j'allais pouvoir occuper ma soirée qui s'annonçait "mortelle". Rien que d'y penser, j'avais envie de la voir se terminer vite, mais en même temps, m'amuser un peu ne me ferait sans doute pas de mal...
J'allais tout d'abord du côté de la buvette, ou bien entendu les seules boissons proposées étaient non alcoolisées. Je me voyais mal boire du jus d'orange pendant des heures, aussi je demandais tout de même un soda, histoire de passer le temps. Seulement c'était sans compter à cause de l'autre ahurie de service qui passait telle une flèche devant moi et sans plus de cérémonie pour se diriger d'un pas décidé vers le fin fond de la salle... Complètement givrée celle là...

Peut être pas tant que ca en fait !

Je plissais les yeux dans sa direction pour voir de quoi il retournait quand j'apercevais un autre garçon et quelques personnes avec d'autres boissons. Ni une ni deux, à mon tour je me dirigeais là bas, mon verre de coca à la main et finalement j'apercevais la pancarte que les professeurs feraient mieux fait de ne pas voir si vous voulez mon avis.
Face au malheureux, il n’y avait que des filles et à en entendre les rumeurs des conversations elles n’étaient pas en train de papillonner autour de lui en jacassant inutilement. Je reconnaissais également des élèves de Serpentard.

Je laissais tomber négligemment deux misérables mornilles dans sa main tout en lui tendant mon verre en plastique pourri. Après tout avec tout le fric que je claquais, je n’étais plus à ça près.


- Envoi l'alcool.

_________________

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Sanstitre1xm
Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune. Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 534202034


Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 95435434


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMar 22 Déc - 16:28

Le goût à l'infraction aux règles mêlé à celui du Whiky Pur Feu était un délice que l'on pouvait se permettre de savourer, et surtout en période de fêtes. Car il était tellement bon de passer au dessus de tous les interdits, n'était-ce que pour voler une caisse de bouteilles au contenu illicite pour les mineurs, et de le revendre ensuite pour en toucher les bénéfices, rien dans ce fait ne me paraissait négatif. La montée d'adrénaline lorsque je me mettais à courir dans tout Pré-Au-Lard, toutefois amusé par l'image de la vendeuse lorsqu'elle se rendrait compte que la drague d'un type aux intentions douteuses pouvait s'avérer contraignante, lorsque le type en question était un sacré petit emmerdeur qui avait eu l'idée de voler une caisse de Whisky Pur feu dans son bar. Mais aussi le plaisir de faire la fête tout en récoltant du blé à la fin de la soirée. Je n'en voyais que le côté positif, car qu'on le veuille où non, et la loi de l'attraction l'oblige, il suffit de penser que la vie est belle pour qu'elle le soit. D'ailleurs, Dieu ou certainement aussi Madame Irma avait dû entendre ma conception des choses, parce que ma première cliente avait déjà émergé de nulle part devant mon stand. Lilou Taochi. Tout ce que je savais de cette fille, c'est qu'elle n'avait pas toujours les pieds sur terre, mais elle avait un tel talent pour me faire rire que, oui, même si elle me collait pitoyablement ses deux mornilles sur le front, c'était toujours deux mornilles de gagnées et une bonne humeur en plus. Je saisis une coupe, et lui versai la dose de Whisky dedans, sans oublier de me servir également. Je lui tendis le verre.

A la tienne, ma choue!

Un sourire au coin des lèvres, je liquidai le verre cul-sec, et commençai à discuter avec elle.

Alors ma Lilou, comment se porte Nabuchodonosor ces temps-ci?

Je commençais sincèrement à bien m'amuser, l'alcool me faisait un effet de bien être et j'étais déjà persuadé que ce bal allait être une véritable partie de plaisir. Et en effet, au moment même où je me dis ça, Heather Lass, une élève de sixième année, que je ne connaissais pas plus que la plupart des élèves de sixième année mais dont le physique ne m'était pas désagréable, me fit l'honneur de sa présence. La légalité n'est pas interdite, oui je le savais, et oui, ça me faisait une belle jambe.

Lass, Heather Lass, ton sens de la légitimité pourrait être un sujet de discussion intéressant à développer, mais viens plutôt là que je t'enlace.

Je lui adressai un sourire moqueur, car, incontestablement, je n'en avais rien à foutre de son sens de l'honnêteté, et que je n'étais pas venu ici pour que l'on m'assomme de règles à respecter dont je me fichais royalement mais plutôt parce que j'avais envie de faire profiter ma joie de vivre à mes camarades lors du bal de Noël. J'imaginais qu'elle n'était pas seulement venue pour me faire part de sa bonne foi, mais surtout parce qu'elle avait besoin d'un verre. Seulement moi, je n'étais pas prêt à me plier à ses conditions.


Tu as dix secondes pour me servir un verre, avant que je ne me décide à tout foutre en l'air. Ne fais pas attention à la rouquine, elle mérite de payer le plein tarif, elle !


Oh.
Ooh. Moi qui avais cru que ma chance était inouïe, sur ce coup-là, je n'en avais pas eu beaucoup. Kamie Evans, et seulement troisième cliente de la soirée, barmaid, et cerise sur le gâteau, préfète de Serpentard, autant dire que je n'avais eu la masse de temps pour profiter de mon petit marché. Pourtant, je ne m'inquiétais pas plus que cela, car pour une raison ou pour une autre, aucune des deux allait me dénoncer si elles voulaient un verre. Je saisis une coupe dans ma main gauche et versai du whisky dedans. Puis, je m'approchai des deux miss, avalai une gorgée, et passai mes bras au dessus des épaules de chacune, l'air amusé.


Désolé mes petites chéries, mais ce sera deux mornilles chacune si vous voulez un verre.

Donnes moi en et,si il est bon, tu les auras tes mornilles...

C'était incroyable comme il était lassant de persuader les gens têtus.

Je te propose un prix, tu paie les deux mornilles, tu as un verre, et je te trouve en prime un cavalier pour le bal. Tu suis?
lui proposais-je, tout en recevant deux mornilles dans la main.

Olivia, c'est un honneur de te voir ici!


Balsey de son nom, Olivia de son prénom, je ne la connaissais pas le moins du monde, mais il fallait croire que j'avais une mémoire d'enfer pour retenir les personnalités du collège! Je lui servais un verre, enjoué par son comportement normal. C'était si bon d'avoir affaire à quelqu'un sans prises de tête!
Revenir en haut Aller en bas
Heather Lass


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2264
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMar 22 Déc - 18:21

Mais c'est que la soirée se révélait bien plus passionnante qu'elle avait commencé! A peine Heather avait-elle approché l'illégal étal que, comme des mouches, arrivèrent des personnalités des plus intéressantes. Heather se demanda un instant si elle était tant célèbre que ça, mais se ravisa en constatant que la fille à ses côtés était la petite Evans, ni plus ni moins sa chère et tendre meilleure ennemie. Hmm, il y allait y avoir du sport! (haaan han x) )

- Tu as dix secondes pour me servir un verre, avant que je ne me décide à tout foutre en l'air. Ne fais pas attention à la rouquine, elle mérite de payer le plein tarif, elle !

Heather se tourna d'un bloc pour dévisager la blondinette qui, comme à l'habitude lui lançait un regard des plus noirs et des plus méprisants. La jeune irlandaise quant à elle lui lança un sourire ravissant assorti d'un petit regard doux tandis qu'elle se mit à jouer avec une mèche rousse qui lui tombait sur le côté du visage. Ô, le merveilleux plaisir qu'elle éprouvait aux côtés du détestable caractère de cette chère Kamie! C'était à la fois un jeu et un besoin: il y avait d'ailleurs bien trop longtemps qu'elle n'avait pas eu sa petite dose de peste. Mais où s'était cachée Evans ces derniers temps?

- Ta douce voix m'avait manqué, ma chérie, susurra-t-elle à la Serpentard, prenant un malin plaisir à utiliser ce petit surnom qui avait tendance à exaspérer la petite peste.

Le rendez-vous des Serpentard continuait. Deux jeunes, dont Heather connaissait les visages, Serana et Balsey, s'approchèrent pour goûter également au liquide frauduleux. L'inconnu suscite toujours beaucoup de curiosité, c'est bien connu. Heather était persuadée que c'était du Pur-Feu basique, identique à celui de la boutique, mais n'était-il pas plus grisant de le consommer illicitement? Qui plus est, deux mornilles, c'était moins cher. Mais c'était par principe: le Poufsouffle se faisait de l'argent sur leurs dos, et l'idée ne plaisait pas à la rouquine.


- Lass, Heather Lass, ton sens de la légitimité pourrait être un sujet de discussion intéressant à développer, mais viens plutôt là que je t'enlace.

Heather éclata d'un rire cristallin: quel beau-parleur, ce petit première année. On n'en faisait plus, des comme ça! Rien que pour son sens de la répartie et son aplomb face à cette gente féminine en partie plus âgée que lui, il méritait qu'on lui paye son whisky volé dieu sait où. Hmm, comment s'appelait-il déjà? Elle se rappelait avoir entendu son nom dans les couloirs...


- Andrea Lewis, voilà un jeune homme qui sait aller à l'essentiel. Rien que pour ça je serais prête à te payer un verre de ton larcin, tiens!
lui lança-t-elle, amusée. Le Poufsouffle devait être de ses personnes avec qui on avait de bonnes occasions de se marrer.

Il joignit d'ailleurs le geste à la parole et passa un bars autour de Heather et de Kamie - combien il devait ignorer qu'un tel rapprochement pouvait être si...explosif!


- Désolé mes petites chéries, mais ce sera deux mornilles chacune si vous voulez un verre.


- Tu n'es pas très concluant
,
minauda Heather. Puis, puisqu'il avait un bras autour de ses épaules, elle fit mine de lui tapoter la tête comme un petit enfant et lui claqua un baiser sur la joue. Allez, envoie-moi un verre, tu as de la chance mais ma soif l'emporte sur ton avarice!

"Envoie l'alcool", voilà qui résumait parfaitement la situation, comme l'avait précisé la jeune Olivia Balsey. Heather lui lança un petit coup d'œil, c'était une fille assez mystérieuse, et la rouquine était prête à mettre sa main au feu qu'elle ne partageait pas l'esprit général de la fête de ce soir. Quand à Serana, Heather ne la connaissait pas mais ne pouvait qu'apprécier ces gens qui avaient une si grande soif de Whisky! Le jeune irlandaise ne pouvait plus réfréner cette envie de faire la fête, de boire et de danser jusqu'au petit matin. Et dire qu'elle n'était pas motivée quelques heures plus tôt par ce bal!

- Dis moi Lewis, si tu n'as plus de stock, ça t'intéresse de la Guinness? J'en ai un carton tout plein...

_________________

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 357019heathers

« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »


Dernière édition par Heather Lass le Mar 22 Déc - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilou Taochi


Lilou Taochi
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 935
Localisation : I am the HOLLOW GIRL !!!!!!!!! MOUAHAHAHAHAh !!!
Date d'inscription : 31/07/2009

Feuille de personnage
Particularités: Réincarnation de Lilou Taochi, première du nom !! Et métamorphomage accessoirement...
Ami(e)s: Ami ? Ami ? Mais bien sûr que je suis ton amie cher ami !!
Âme soeur: Mais enfin... J'ai pas de soeur !!!!!

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMar 22 Déc - 18:34

Décidément, je me demandais bien pourquoi Poudlard n’avait la bonne idée d’organiser des soirées tout les samedi ! A dire vrai je m’amusais follement, je m’éclatais même, quoique dans tout les cas, je m’éclatais tout le temps. Mais aujourd’hui, c’était encore plus drôle, même si j’étais incapable de dire pourquoi. C’était comme ça, un point, et c’est tout !!

- A la tienne, ma choue!

Je m’emparais du verre tout en faisant un sourire Colgate à Andrea qui n’était en fait pas si effrayant que cela. Il fallait dire que la dernière fois que je l’avais vu, j’avais un instant cru qu’il allait m’étrangler… Même si, quand on y réfléchissait bien, c’était à la base moi qui m’étais jeté à son cou tout en lui lançant un regard de possédée… Mais ça, ce n’est qu’un malheureux détail !!
Alors que je voyais le Poufsouffle, mort de soif apparemment, boire goulûment sa boisson, je décidais de faire de même, un petit jeu se mettant en place dans ma tête. Qui allait se retrouver aux toilettes, qui étaient d’ailleurs non loin de là, le premier ? Alors que je me posais cette question j’avalais moi aussi le contenu de mon verre et avec un nouveau grand sourire je fouillais dans mon sac magique, qui ne me quittait jamais, dans l’espoir deux autres pièces. Bien sûr j’allais perdre de l’argent dans ce petit jeu… Il devait y en avoir qui traînait au fond de la besace… Mais peu m’importait, je voulais savoir qui allait gagner !

Enfin je trouvais ce que je cherchais. Cette fois ci je jetai les mornilles dans son verre.

- J’en veux encore, choupinou !!

En même temps, il m’avait posé une nouvelle question, hum, en fait, c’était la première de la soirée :

- Alors ma Lilou, comment se porte Nabuchodonosor ces temps-ci ?

Je prenais un petit air renfrogné à l’entente du nom de mon chat.

- Peuh ! J’ai voulu l’emmener avec moi tout à l’heure, j’allais lui mettre du verni bleu pour l’occasion, seulement… je n’ai pas pu.

Je me gardais bien de lui dire que la sale bête m’avait griffé les cuisses (bien qu’on ne puisse le voir maintenant) et qu’il s’était planqué dans un petit coin sombre où je ne pouvais l’atteindre dans la salle commune. Pressée à cause de mon trafic de robe, j’avais abandonné rapidement la partie, préférant aller me planquer dans les cuisines.

J’en étais à ces sombres réflexions quand une Serpentard fit son apparition, puis une deuxième… Suivit une troisième ! Et enfin, pour couronner le tout, une quatrième. Etait-ce un tarif de groupe, j’allais poser la question à Andrea quand chacune d’entre elles l’agressèrent verbalement.

J’en reconnaissais deux. Il y en avait une que j’avais vu lors d’une journée ensoleillée, et qui n’avait pas l’air drôle, voir très barbante même. Et l’autre, c’était un grande rouquine à qui je n’avais jamais adressé la parole, mais je savais qu’elle s’appelait Heather Lass. D’ailleurs, ses cheveux étaient tellement roux que je me demandais si elle n’était pas aussi une métamorphomage..! Oui c’était une hypothèse tout à fait possible !
Elle était d’ailleurs en train de poursuivre ses affaires avec Andrea.


- Dis moi Lewis, si tu n'as plus de stock, ça t'intéresse de la Guinness? J'en ai un carton tout plein...

Oooooooh, apparemment elle allait apporter des sodas sans sucre elle aussi !! Ca promettait d’être très amusant ! J’avais très envie de faire un mélange des deux boissons tout à coup… J’allais en faire part à la petite troupe, mais la seule chose que je parvins à faire c’est m’accrocher brusquement au bras de l’irlandaise en m’exclamant :

- Heeeeeeeaaaaaaaaatheeeeeeeeeeeeer !!!!!!!!!!!!!

Je commençais à avoir de plus en plus soif moi aussi. C’était pourtant bizarre… Je venais de boire un coup à l’instant !!! Pas grave, dans un moment, j’allais pouvoir me désaltérer à nouveau…

_________________

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Sansre1copiel
Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 680722
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Claire Austen


Claire Austen
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1131
Date d'inscription : 10/01/2007

Feuille de personnage
Particularités: Légère comme l'air
Ami(e)s: Visiblement pas toi!
Âme soeur: Débat clos

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMer 23 Déc - 2:29

Je ne suis pas associable par nature. Non c'est vrai quoi, comme tout le monde il m'arrive de m'éloigner des autres, prendre de la distance, lâcher du leste mais je ne suis pas associable. Alors pourquoi est-ce que je n'arrivais toujours pas à me décider à aller à ce foutu bal ?

Bon, un bal, on est sensé y aller à deux. En général c'est plus drôle, enfin de ce qu'en disent les autres c'est plutôt marrant et même romantique. Marrant je vous l'accorde, romantique je pourrai vous raconter deux ou trois petites histoires à vous glacer le sang. Comme quoi un bal ne se termine jamais par une demande en mariage. Parfois on y laisse plus que sa chemise...

Je n'ai pas de cavalier, la question est réglée.

Ensuite pour un bal on se coiffe bien, se maquille et surtout porte ZE robe la plus sexy, glamour, sublime; bref c'est la haute couture qui s'invite dans nos chaumières! Je vous défie de mettre la main sur une malheureuse sappée comme une clocharde un soir de Bal de Noël! C'est aussi improbable qu'une Sang-de-Bourbe digne d'un Sang-Pur!

Et bien non, j'ai beau avoir des gallions à ne plus savoir en quoi faire, là tout de suite, je suis en pantouffles et pyjama devant mon miroir.

Et pour finir on est un tant soit peu désireux de s'y rendre à ce bal. Or ce n'est pas pour rien que je suis encore à traînasser en pantouffles...
Je n'avais pas de cavalier, n'étais pas Préfète, présidente ou membre d'un quelconque club ou encore particulièrement appréciée de mes camarades! Alors pourquoi devrais-je me rendre à ce bal ?

En fait j'avais entendu dire qu'il y aurait un loustic assez débrouillard et surtout roublard pour nous filer en douce quelques gorgées de Whisky-Pür-Feu, et comme le doux nom de cet alcool me laissait toute tremblante d'excitation... Curieuse, j'étais néanmoins atteinte d'une flemme aigue avant même de prendre ma douche et l'envie d'être la plus jolie était le cadet de mes soucis...

Bien sur j'étais la dernière dans mon dortoir. Enfin... Il devait bien y avoir deux ou trois pintades saucissonnées dans le coin, mais que voulez vous! J'en ai ma claque des bals, et le lâcher de bécasses n'a jamais été mon spectacle favori! En ouvrant l'armoire je fis tout de même l'effort d'opter pour une tenue classe. Oui enfin...

Mes choix vestimentaires se portaient sur des tenues plutôt sombres ces temps-ci. Il y avait bien une robe qui ferait l'affaire, mais en l'essayant je me rendis compte qu'il y avait comme qui dirait un trouble... Mes seins. Bah oui, la poitrine des femmes n'est pas un organe qu'on vous greffe à la majorité! Je jugeai l'effet de mon décolleté un peu trop... Volumineux ? Etriqué dans ce petit bout de tissu ? Il devait bien exister un sort pour élargir ses vêtements, mais je n'étais pas très portée sur les chiffons, et comme se retrouver coincée dans une robe n'est jamais agréable mes nerfs commençaient à s'échauffer.

Je fus éblouie, c'est le cas de le dire par autant de blancheur et de couleurs. Pour le coup les elfes n'avaient pas lésiné sur la déco! Des flocons, des jets de lumière, de la blancheur, des teintes argentées en veux tu en voilà! Et puis ce sapin! En revanche je me rendis compte du regard interloqué et parfois craintif de mes camarades à mon passage.

Et bah non, j'ai pas trouvé de robe de bal rouge, fuschia, ou rose pour aller avec mes cheveux! J'étais vêtue de façon très sombre et surtout sombre. C'était une longue robe soyeuse au col serré dont les longues manches tombaient avec grâce et les pans, fluides chutaient au sol en une flaque noire. Mon corps s'était transformé, embelli et surtout affirmé comme en témoignaient les courbes et formes enlacées, épousées par la noirceur de la soie.

Au rythme de mes pas se dévoilait la blancheur de ma chair dont seule une partie ne disparaissait pas dans une paire de cuissardes noires. Fendue de chaque côté, un unique bouton d'argent, si petit et si discret à la fois brillait là où le tissu se divisait. Heureusement je n'étais pas folle et j'avais délibérément opté pour cette robe dont les pans se séparaient aux trois quarts de la cuisse.
A voir la tête de certains on aurait dit qu'ils voyaient une Mangemort débarquer à leur petite fête en tenue de gala...


- Alors c'est toi le petit mécréant qui vend deux mornilles une lampée ? dis-je en guise de bonsoir.

Il y avait Evans déjà dans le vif du sujet, une illuminée en bleu, deux visages probablement aperçus dans la salle commune et une rouquine. Bizarrement elle me disait quelque chose, et en y regardant de plus près j'haussai un sourcil, à la fois étonnée et peu surprise de son identité.


- Et bien quoi Lass ? Où sont passées tes boucles si irlandaises ? Tu en as fais don à un perruquier ? j'avais dis cela sur un ton volontairement badin et à m'entendre on aurait presque pu penser que ce n'était qu'une conversation de copines entre deux coupes de champagne. Pourtant je n'étais pas venue pour en découdre mais pour l'alcool.

Je n'avais pas envie de payer deux mornilles. Parce qu'aussi idiot que cela puisse paraître je n'avais pas un sou sur moi.


- Sois galant mon coeur, fermes la et souris. Sur ces belles paroles - autoritaires - je lui arrachai des mains le précieux trésor et versai dans trois petits verres une dose suffisante pour trois Serpentardes puis en tendis un à Evans et un second à Lass. Mon verre en main, je me tournai vers le petit malin pour ébouriffer sa tête blonde avant de lui dire quelques mots d'une voix espiègle : - Pour nous ce sera gratuit. Sinon je te croque mon chou!

Dans le genre je pouvais être flippante, pas dans le genre grande méchante tordue et sadique, ce serait trop facile. De loin ça resemblait à un geste amical, même affectueux et une expression innocente. P'têtre même salace... Mais de près c'est une autre histoire!

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMer 23 Déc - 12:18

Accoudé à l’une des fenêtres de la Grande Salle, la main droite jouant négligemment avec un zippo, je m’ennuyais ferme. Je n’avais jamais réellement affectionné les festivités poudlardiennes. Mes fréquentes virées aux cuisines et ma relative proximité avec les elfes de maison rendaient dîners à thème et festins superflus, tandis que les garden parties et autres pics nics étaient des cages à beaufs et ne reflétaient que le manque d’originalité de l’administration à la recherche d’idées. Quant aux bals, l’usure de la tradition avait terni leur éclat, et il n’y avait de place que pour, d’un côté, des pots de peinture à la recherche de cavaliers, et de l’autre, des puceaux en chaleur au physique ingrat. Nourri aux réceptions, j’avais sans doute hérité de cette lassitude caractéristique des gens repus aux truffes, aux allegros mozartiens et aux putes déguisées en marquises, néanmoins ma mésestime des pince-fesses poudlardiens se défendait. La mondanité avait au moins le mérite de conserver un charme apparent. Les bals d’ici, en comparaison, étaient l’équivalent d’un Beaujolais nouveau face à un Mouton-Rothschild.

Que faisais-je là ? Je ne le savais pas moi même, mis à part le fait de comparer la charge de mascara d’un visage à l’autre. Je déplorai le manque de bals masqués à Poudlard, ça m’aurait permis de mater les filles en toute impunité, sans avoir peur d’être dégoûté.

Je ne voyais aucun visage familier. Mon absence avait-elle été si longue ? avais je perdu la notion de temps, ou bien simplement la notion de mémoire ? Plus que jamais, je me suis senti à part, étranger à cette crèche de l’esprit, maternelle des ambitions, primaire de la maturité. Moi qui d’ordinaire avais la capacité de m’adapter à toute sorte de situations, je me suis senti pris d’une nausée, d’un besoin de prendre l’air, de sortir de ce smoking si overdressed. Faisant taire, moyennant un Silencio adroitement lancé, une dinde gloussante qui eut le malheur de se trouver sur mon chemin, je me frayai –sans difficulté, la salle étant étrangement déserte pour un bal de Noel- un passage vers la sortie. Quittant cet endroit sordide – même la buvette était tenue par un de mes copains les elfes – je défis négligemment ma cravate.

Mais la vie devait se croire très drôle, car paradoxalement, chaque fois que l’on pensait toucher le fond et n’avoir envie que de s’empiffrer de somnogènes, elle nous servait du Guronsan. En l’occurrence, alors que je m’avançais vers les toilettes pour me rincer le visage, mes regard, tympans et, d’une manière générale, l’ensemble de mes sens furent attirés par un raffut à faire fléchir l’orchestre de la Grande salle (ce qui, en soi, n’était pas une si mauvaise chose pour lesdits tympans). C’était le siège d’Alexandrie avec en guise d’Alexandrie une caisse remplie de whisky. Qui, tout comme en 641, passait des mains de Byzance à celles des Arabes à une vitesse grand V. A six contre un. On ne mésestimait que trop la tendance à la débauche des femmes.

En l’occurrence, la boule d’énergie que semblait être le gringalet de première qui avait traîné la caisse jusqu’ici – comment avait-il fait restait un mystère, l’attrait de l’argent devait lui faire l’effet du Moloko+ - allait s’en prendre une de plus, car les effectifs arabes venaient de grimper d’une unité. Je n’aimais pas les Arabes, mais j’aimais le whisky pur feu. L’alcool était un vice qui en noyait tous les autres. Apôtres de la vertu, soyez alcooliques !

Je ne tenais pas spécialement à me recevoir une mornille sur le crâne, aussi parce que j’étais plus intelligent que les autres (mais cela ne surprenait plus personne), je préférai user de moyens plus efficaces qu’une négociation de poissonneuses de marché. Sortant ma baguette magique – j avais l’impression de faire partie des rares personnes qui la voyaient encore comme un outil et non un accessoire à la mode – je fis, et cela en toute impunité, léviter la bouteille de whisky que le jeune Poufsouffle tenait entre ses mains, renversant au passage quelques gouttes du fumeux liquide sur les longues chevelures soyeuses des demoiselles dont j’eus le plaisir d’en reconnaître certaines…


« J’apprécie la rapidité du service, ça mériterait un pourboire… Cela dit, dans la mesure où la buvette n’est apparemment plus opérationnelle (hochement de tête en direction de Kamie), l’intérêt s’en retrouve limité... A la vôtre !»
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMer 23 Déc - 14:49

Andrea Lewis, voilà un jeune homme qui sait aller à l'essentiel. Rien que pour ça je serais prête à te payer un verre de ton larcin, tiens!

Voilà que ces gens incompréhensibles se mettaient à inverser les rôles, et étant déjà quelque peu étourdi par les effets de l'alcool, j'avais de plus en plus de mal à savoir qui était le client dans cette histoire. De toute manière, j'étais tellement saoulé ( et dans les deux sens du terme si vous voulez mon avis), surtout par leurs âneries que par les substances illicites dorénavant injectées dans mon sang, que j'essayai de m'amuser avec la seule personne normale ici présente, autrement dit à mes yeux, Lilou Taochi, qui était un amour comparé aux autres rabat-joies dégénérées, dont le seul but était de me signaler leur présence en essayant de m'arnaquer. Seulement, ce n'était pas chose si facile, car je n'étais pas de ces gens à me laisser marcher sur les pieds, surtout lorsque l'on s'y prenait de manière aussi dérisoire. Non mais je vous jure, ça me tuait de constater à quel point leurs excuses à deux noises étaient pathétiques! "Donnes moi de ton Whisky et,s'il est bon, tu les auras tes mornilles...",qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre de la bouche des enfants, moi, je pouvais l'affirmer, il en sortait plus de la connerie que de la vérité. Ces gens là n'auraient même pas dû exister depuis la céation du Monde, la stupidité délibérée était une violation de tous les principes, bien pire que voler une petite caisse de Whisky dans un bar de Pré-Au-Lard, ça j'en étais certain.

J'étais déjà bien enivré par l'alcool, et les deux filles prisonnières de mes deux bras, j'avais l'air d'un drogué incapable de tenir debout sans être soutenu. Je ne devais surement pas avoir l'air très malin, mais tout ce dont j'étais certain, c'est qu'une fois de plus, je m'en fichais éperduement car ce qui importait n'était que mon plaisir personnel. J'ingurgitai la totalité du contenu de mon verre, puis je reversais la même dose, pour la tendre la coupe à Heather, qui, je ne savais pourquoi, me déposa une bise amicale sur la joue. Je réprimai un sourire en coin, les filles n'étaient décidément pas bien compliquées à se mettre sous ses le bras, et j'en avais la preuve concrète sous les yeux. Je sortis une nouvelle coupe, tandis que la vert et argent m'interrompis dans mon élan.



Dis moi Lewis, si tu n'as plus de stock, ça t'intéresse de la Guinness? J'en ai un carton tout plein...


Je jetai un petit coup d'oeil autour de moi, rien qui ressembla à une caisse à l'horizon, et d'un air désinvolte, je répondis par la négative à sa proposition. je n'avais aucune envie de me prendre la tête avec ça, tandis que j'avais encre la moitiée de ma caisse remplie. Bourré, totalement dénué d'un sens de la réalité, je repris une grosse gorgée de Whisky:

Faut pas se laisser aller Brenda... euh.. Hélas... Laser, Ysaure Lass. On va s'en passer de ta Guiness.


Alors c'est toi le petit mécréant qui vend deux mornilles une lampée ?

Il se peut bien que oui, il se peut bien que non...


Sois galant mon cœur, fermes la et souris.

Je haussai les sourcils, l'air toujours aussi je-m'en-foutiste. Je ne voulais absolument pas gâcher le plaisir des uns et des autres à passer une bonne soirée, je préférai donc ignorer cette nouvelle venue au physique pas si attrayant selon mes critères de filles habituelles si vous voulez mon avis, à la voix cassante et surtout pour le moins désagréable pour mes oreilles. C'était la seule dont je ne connaissais pas le prénom encore le prénom ici, et à vrai dire ce n'était pas l'envie qui me manquait. Je la savais de serpentard, reconnaissable par ses cheveux roses, autant dire que même si le doux nom de Claire Austen m'avait déjà effleuré les tympans, j'étais bien trop ivre et pas assez déterminé à savoir pour m'en souvenir. Je faisais donc part de mon désappointement face aux ongles non vernis de Nabuchodonosor à Lilou... Cependant, je fus une nouvelle fois interrompu:

Pour nous ce sera gratuit. Sinon je te croque mon chou!


D'un air blasé, je soupirai face à cette lourdeur, puis bus une gorgée dans ma coupe de whisky. Si je continuais comme ça, j'allais réellement finir par dégueuler...

Ecoute miss, lorsque tu es à Serpentard, que tu cultives un style vestimentaire de nonne catholique, et qu'en plus, tu as les cheveux roses, tu devrais vivement éviter de l'ouvrir.

Je hochai la tête, toujours aussi bourré, et indifférent face à la personne à qui j'avais affaire. Heather avait raison, tant qu'à faire autant aller droit au but. Après tout, ce que je disais, je le pensais, et je n'éprouvait aucun remord, car incontestablement, les cheveux roses n'étaient pas vraiment ma tasse de thé. En parlant de boisson, la mienne avait soudainement disparu de ma main gauche, je levai le regard vers un autre Serpentard, et ledit serpentard en question tenait justement ma coupe de Whisky entre ses doigts. Je n'avais pas assez de force mentale pour m'obliger à bouger jusqu'à lui, je regardai désespérément ma bouteille à moitié pleine dans la main qui me restait.

Putain, vous me faites chier bande de radins...


Je m'asseyai sur la caisse et portai la bouteille à mes lèvres avant d'en ingurgiter le contenu. Comme ça au moins, il aurait fallu me passer à travers le corps pour avoir de la Boisson du Bonheur... ou alors payer deux mornilles. D'ailleurs, les gens n'étaient pas prêts à payer le prix convenu, je saisis la pancarte, et remplaçai le 2 par un 5! Et toc!
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Serana


Ambre Serana
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1901
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille de personnage
Particularités: Cousine de Aurore Mereadda
Ami(e)s: A-t-on vraiment besoin de le savoir ?
Âme soeur: C'est un débat qu'il faudrait avoir dessus, pas une simple affirmation.

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMer 23 Déc - 15:14

A croire que la petite entreprise du Poufsouffle marchait bien. Tant mieux pour lui il allait peut-être réussir à me faire payer si il savait parler affaire aussi bien qu'il savait parler tout court. A mon avis il devait assez bien réussir mais ce n'était pas encore prouvé et mes mornilles pouvaient toujours rester dans mon sac si j'avais de la chance. Encore que, avec Evans tout le monde allait devoir payer. Son sens de l'honnêteté restait à voir tout comme celui du Poufsouffle qui devait s'appelait Andrea Lewis étant donné que c'était le nom qu'avait utilisé la Serpentard ou, autrement dit, Haather Lass. Je savais peu de chose d'elle mais ça me suffisait. C'était l'amie de Potter en personne. Tsss il y avait vraiment des sixièmes années qui tournaient mal. Elle ne devait pas s'amuser tout les jours avec cet idiot dans les pattes. Pour peu j'aurais compris Evans qui ne l'aimait pas mais quand même. Je connaissais pas Lass donc je ne pouvais rien dire sur elle. Et puis elle avait l'air d'aimer les « bonnes boissons » comme disent mes parents lorsque l'alcool leur monte à la tête. Une personne comme ça ne pouvait pas être méchante. Hors de question.

En tout cas entre Evans et Lass l'amour régnait, visiblement. Les deux filles n'étaient même pas dans la même année mais il leur fallait d'autres arguments, sans doute, pour les empêcher de se voir. Les deux filles devaient s'adoraient en vérité alors qu'elles faisaient semblant de se détestait. J'étais prête à parier un verre de Whisky la-dessus. De toute façon je n'étais pas encore à court d'argent et il m'en restait assez pour quelques dizaines de verres.


-Je te propose un prix, tu paie les deux mornilles, tu as un verre, et je te trouve en prime un cavalier pour le bal. Tu suis?


Là ça devenait intéressent. Visiblement il savait parler affaires. Il avait de la chance parce que là j'avais envie de boire et que ce n'était pas deux stupide mornilles qui allaient m'en empêcher. Surtout que les conversations, à côté, semblaient s'être éteinte. Peut-être que les gens fuyaient cet endroit parce qu'il y avait quelque chose d'illégal. Chez la plupart des personnes, le simple emploi de ce mot constituait déjà une menace. Ils suivaient les règles haut la main et en étaient très fière. Mais bon, à quoi bon suivre les règles lorsqu'on peu faire semblant de les suivre et s'en tirer tout aussi bien ?

Question cavalier il m'en fallait un mais je n'étais pas sur qu'il puisse ma proposer l'homme idéal. Mais bon il ne me restait plus qu'à savoir qui il avait en stock. A moins qu'il parle de lui bien sur et dans ce cas là il ne lui restait plus qu'à me passer du Whisky pur feu gratuit.

-Accepté le petit maintenant je veux de l'alcool !

Deux mornilles sortirent de mon sac pour aller directement dans sa main. Verre tendu j'attendais qu'il me remplisse et vite. Je n'avais pas tout mon temps à attendre que le Poufsouffle daigne ma donner de l'alcool. On était une Sang-pur ou on ne l'était pas. Moi, en l'occurence, j'étais une Sang-pure donc il avait intérêt à se dépêcher. Tout dans son intérêt bien sur.

-Dis moi Lewis, si tu n'as plus de stock, ça t'intéresse de la Guinness? J'en ai un carton tout plein...

Lass avait beau être l'amie de Potter, si elle avait de la Guinness c'était forcement une fille bien. D'ailleurs l'autre Poufsouffle avec ses cheveux bleu ne trouva rien de mieux à faire que de dire : « - Heeeeeeeaaaaaaaaatheeeeeeeeeeeeer !!!!!!!!!!!!! » sans se souciait des personnes autour d'elle. D'un autre côté si Lass avait de la Guinness la soirée promettait d'être très intéressante.

-Heather ! Tu sais que c'est intéressant ça !

Elle devait sans doute le savoir mais bon. Ce n'était pas grave. J'aurais put le lui répeter un bon nombre de fois lorsque Austen décida de se joindre à nous. Bien sur c'était Claire Austet donc, forcement, elle était ravissante dans son genre. Tout le monde n'avait pas des cheveux roses.

-Alors c'est toi le petit mécréant qui vend deux mornilles une lampée ?


Zut ! La soirée qui avait si bien commencé allait surement être plus ou moins gâché par l'arrivée de Austen. Non pas que Austent me dérange mais elle va surement se mettre à parler avec Lass et Evans tant pis pour les autres. Les trois filles vont se mettre en elles et tout sera fini. C'est triste de penser ça alors qu'il y a de l'alcool juste à côté quand même.

-Et bien quoi Lass ? Où sont passées tes boucles si irlandaises ? Tu en as fais don à un perruquier ?

Des fois je me demande vraiment comment Austen fait pour dire des choses si naturellement alors qu'elle est si ironique. Elle avait vraiment un truc cette fille. Le problème c'était que ce « truc » avait le don de m'énerver. D'un autre côté ce n'est pas si dure.

Après, avec une de ses belles phrases Austent prit la peine de se servir elle-même ainsi que Evans et Lass. Qu'es ce que je disais elles allaient rester entre elles. De toute façon jene voyais pas très bien comment Lewis allait faire pour reprendre son Whisky. Et puis contre trois Serpentard il n'irait pas bien loin celui-là.

Ensuite un autre Serpentard, c'était leur coin de rencontre ou quoi ? Arriva mais, lui, prouva qu'il était très intelligent ou du moins qu'il savait faire pleins de choses. Il fit léviter la bouteille jusqu'à lui, sans paraître gêner le moins du monde. D'ailleurs il avait bien raison. Lewis était donc énervé, et il avait aussi bien raison. Il prit soin de vider sa bouteille et de faire monter le prix de 2 à 5 mornilles. A mon avis ce n'est pas un grand changement, seulement, moi, je voulais mon verre à deux mornilles comme il l'avait dit au départ. Ce n'était quand même pas de ma faute si il n'était plus capable de garder sa coupe pour lui !


-Tiens Austen arrive...

Des fois je dit des ses choses vraiment... Déjà Austent était déjà là. Deuxièmement elle devait se ficher de ce que je pensais et troisièmement, elle devait avoir mieux à faire que de répondre à une fille plus jeune qu'elle. Pourtant je n'avais pas encore bu...

_________________
@Dray Collins a écrit:
non, je ne tripe pas alone dans mes toilettes en déroulant du papier-cul .. Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 1656504707


Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 970204uservarreambre2

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 11277197



Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heather Lass


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2264
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMer 23 Déc - 15:22

Heather en aurait dansé de joie tant la situation devenait amusante. Figurez-vous un peu: déjà, Taochi et Evans profitaient de la buvette clandestine, mais en plus... Claire Austen et Terrence Von Demian en personne s'approchaient à leur tour! Heather étudia discrètement Austen du regard, et trouva que sa tenue lui allait bien, surtout si elle visait de ressembler à une bimbo aux cheveux roses. En tout ras rien ne gâcherait plus à présent l'entrain de la jeune irlandaise: Evans et Austen en même temps, c'était trop pour une soirée! Si en plus on rajoutait un soupçon de Von Demian... Imaginez le goût...épicé du cocktail! Cela dit, Heather éprouvait une légère gêne face au Serpentard. Ils avaient quelque peu fricoté dans les cachots - qui n'a pas fricoté avec Terrence, me direz-vous - mais c'était avant que l'idylle Harry/Heather parte en vrille et la jeune fille gardait un souvenir confus de cette soirée. Enfin, il n'était pas interdit de prendre son pied, que diable.

- Heeeeeeeaaaaaaaaatheeeeeeeeeeeeer !!!!!!!!!!!!!

Une Lilou toute excitée attrapa soudain le bras de Heather qui la dévisagea surprise, puis éclata de rire. Si c'était cela que déclenchait le mot Guinness chez la Poufsouffle, en voilà une qui savait vivre!

Faut pas se laisser aller Brenda... euh.. Hélas... Laser, Ysaure Lass. On va s'en passer de ta Guiness.


Pfff... Lui, par contre, non. Heather jeta un regard déçu au petit Lewis. Voyons, voyons. On ne crache pas ainsi sur cette boisson sacrée.

- Tu as tort, Brandon. On voit bien que tu ne sais pas profiter des bonnes choses!

Non mais c'est vrai, quoi. Ça ne sert à rien de la jouer cool si on refuse de la Guinness!!

- T'inquiète Lilou, je t'en apporterais rien que pour toi!... Et pour toi aussi si tu veux! lança-t-elle en faisant un clin d'oeil à l'autre Serpentard, dont l'enthousiasme pour la Guinness devait être récompensé.

Ces mots dits, d'humeur plus légère, Heather but à une coupe qu'on lui présentait tandis qu'elle sentait que le jeune garçon accoudé à elle tanguait dangereusement. Rien de bien étonnant: il avait goûté la marchandise, ce sont les risques du métier. Elle but à nouveau de généreuses gorgées, sentant avec une satisfaction sans bornes le liquide âpre lui envahir la bouche puis lui couler dans la gorge, lui réchauffant ainsi tout le haut du corps. Ah les douces sensations de l'alcool...

- Et bien quoi Lass ? Où sont passées tes boucles si irlandaises ? Tu en as fais don à un perruquier ?

- Penses-tu,
répondit-elle sur le même ton de conversation, en souriant et en caressant une mèche de ses cheveux, c'est une chevelure bien trop rare pour que j'en fasse don. On se l'arracherait plutôt. Alors je la garde pour moi, n'en déplaise à certains...

Et elle but une nouvelle gorgée pour cacher le rire qui lui montait à la gorge, tout en jetant un petit coup d'oeil en dessous à Kamie Evans.

- Sois galant mon coeur, ferme la et souris. Pour nous ce sera gratuit. Sinon je te croque mon chou!
lança Austen au petit Lewis qui, entre son cerveau imbibé d'alcool et toutes ces personnes qui tentaient de lui voler son butin, ne savait plus trop où donner de la tête. Heather lança un petit sourire à Austen pour la remercier de prendre ainsi les choses - les verres en l'occurrence - en main. Il était bon tout de même d'assoir l'autorité des plus âgés, qui se révélaient être Heather elle-même et Claire Austen.

- Merci Austen, lança négligement Heather en attrapant son verre. C'était dingue ces soirées où en en venait à remercier Austen, tout de même!

Ecoute miss, lorsque tu es à Serpentard, que tu cultives un style vestimentaire de nonne catholique, et qu'en plus, tu as les cheveux roses, tu devrais vivement éviter de l'ouvrir.

- Tu as une conception des nonnes bien particulières, répondit Heather d'un air tout à fait absorbé. Si Claire ressemblait à une nonne, Kamie Evans ressemblait à Mary Poppins.

Von Demian choisit ce moment pour se servir lui-même et la bouteille de Whisky s'envola jusqu'à lui, ce qui n'eut pas l'air de réjouir le petit Poufsouffle. Amusée, Heather le regarda se rassoir en se renfrognant et changer le prix de la pancarte. 5 mornilles? Pourquoi pas un bras!


- Je suis navrée mais ton avenir n'est pas dans le commerce,
lui dit-elle d'un air désolé. Les commerçants sont prêts à tout pour satisfaire les désirs de leurs clients! A ces mots, elle agita sous le nez de Lewis son verre désespérément vide. Souriant, elle éclata de rire, juste parce que l'alcool lui envahissait peu à peu les neurones. Il y avait longtemps qu'elle ne s'était pas tant amusée!

_________________

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 357019heathers

« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
Kamie Evans


Kamie Evans
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 575
Date d'inscription : 07/02/2009

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s:
Âme soeur:

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMer 23 Déc - 15:31

Qu'y as t'il de plus exaspérant qu'un abruti ? Une meute d'imbéciles...

Soupir sur soupir, je ne pouvais être qu'exaspéré par l'arrivée soudaine de plusieurs têtes blondes, dont les visages me paraissaient aussi séduisant que la tête d'un balais explosé. Ce qui me dérangeait le plus... A part Heather, et ce fichu nain qui semblait bien décider à vouloir faire payer toute boissons qu'il léguerait, n'était autre que la présence d'une petite blonde dont le nom m'échappait complètement... De toute façon, à quoi m'aurait il servit ?
La gamine était à Serpentard, et ne semblait pas comprendre qu'il valait mieux ne pas se mettre en travers de mon chemin, et avec autant de délicatesse qu'un rhinocéros à poil laineux, je bousculais cette dernière, sans pour autant feindre le désolement. Je l'avais bouger de son petit spot... ET ALORS ? Le nom de mère Thérésa n'étant visiblement pas inscrit sur mon front, je préférais laisser son orgueil de chaussette sèche prendre un coup.

A dire vrai, j'avais très envie de fracasser la figure de plusieurs personnes... Malheureusement, le temps, et la motivation me manquait, et sortir ma baguette juste maintenant seulement pour envoyer voler trois-quatre idiots qui se mettraient sur mon chemin ne m'emballait pas tant que ça. J'aurais très bien pu mettre le feu aux cheveux de la rouquine, sans que personne ne s'en rende compte, mais là encore, il fallait que j'agisse, et cela n'aurait été qu'une perte de temps. Je me souvenais du cocktail que j'avais préparé, je voulais faire demi-tour pour me saouler avant d'envoyer tout valser lorsqu'une voix que je ne connaissais que trop bien me laissa sur place.


- Ta douce voix m'avait manqué, ma chérie.

Encore elle... Aujourd'hui, le mot du jour de mon calendrier était "finesse"... Et bien j'étais bien décidé à montrer que je savais ce que ce mot voulait dire, et à la seconde même où elle sortit cette phrase qui m'avait exaspéré surtout par sa fin qui me faisait sortit de mes gonds (mais faut il qu'elle soit un être hybride entre l'être humain et le troll pour m'appeler "chérie"), je répliquais d'une voix glaciale :

- Salope.

Qu'est ce que je vous disais ? Tout en finesse non ? Je n'avais pas une grande envie de gaspiller ma salive dans une joute verbale qui se solderait par un nombre équivalent d'insulte de chaque côté, et celle ci m'était venu le plus naturellement du monde.
Le gosse, parce que je ne connaissais toujours pas son nom, ou alors je ne m'en souvenais toujours pas, voulait faire son malin en s'approchant devant moi avec le verre, et s'amusa à passer un bras autour de moi, et de l'autre chose rousse qui se trouvait à côté de moi.


- Désolé mes petites chéries, mais ce sera deux mornilles chacune si vous voulez un verre.

Bien sûr, ce moins que rien avait réussi à faire saliver le monstre qui s'était déjà lancer dans un flirt de bas niveau, et commençait déjà à lui lécher le visage... Pathétique. Je me dégageais de l'étreinte, profitant de la diversion de la rouquine, pour chopper une bouteille que je débouchais avant d'en boire une belle gorgée au goulot. Mes yeux redescendant sur le jaune et noir, satisfaite d'avoir pu étancher ma soif, je répondais avec un air blasé :

- Ne t'inquiètes pas, je prend directement la bouteille.

A ce moment là, Claire apparut comme un mirage en plein désert... Mes yeux croisèrent les siens, pas très longtemps parce qu'aujourd'hui je n'avais rien à lui dire, avant de s'intéresser au décor de la salle... Avant de conclure que je n'aimais pas Noël... C'était une fête de famille, mais pour ce que j'en savais je n'en avais pas, du moins pas qui m'intéresse.
Lorsque je m'intéressais à nouveau à la situation autour de moi, je me retrouvais avec une Claire qui me flanquait dans ma main libre un verre de whiskey qu'elle avait elle aussi volée à notre jeune ami qui venait de voir son commerce mis à sac... Sans aucun scrupule, je me disais qu'il trouverait bien d'autre pigeon, et déjà je descendais le verre avant de le poser sur le sommet d'une des caisses... J'observais Heather qui elle aussi avait eu droit aux mêmes faveurs de la part de Claire, et d'un geste presque réflexe j'agitais la bouteille que je tenais encore fermement dans ma main sous le nez de Claire.


- Je peux m'occuper de moi toute seule.

Ma phrase n'avait rien de colérique, ni même d'énervé... Elle était seulement aussi accueillante qu'un iceberg. Lorsque je vis une nouvelle bouteille virevolter vers une personne que j'identifiais sans mal, pour l'avoir déjà croisé à de trop maintes reprises, je sentis une boule de colère se former dans mon estomac.

- Prend ça, commençais je en envoyant un gallion dans la direction du Poufsouffle, et fais moi plaisir, achètes toi une vie avec ça.

M'écartant délibérément du groupe la bouteille à la main, j'entendais la gosse moche et blonde que je ne connaissais pas prononcer le nom d'Austen... Je lâchais un soupir, les gosses n'étaient plus ce qu'ils étaient, et bien que j'étais sûre de m'être montré plus osée avec Austen que cette naine, j'ai toujours eu une place spéciale chez elle... Elle tolérait que j'agisse avec elle, comme elle ne tolèrerait personne d'autre... Elle devait trouver que cela avait un côté mignon...


- Appelle ton médecin, avais je ajouté à l'adresse de la gamine, tu en auras probablement besoin...

Sur ce, je prenais une nouvelle gorgée, avant de m'installer dans un pouf à une dizaine de mètres... Les yeux rougit par l'alcool, je sentais déjà que ma vision s'embuaient, et de multiples pensées venaient s'entrechoquée dans ma tête... J'aime le whisky.


- Terrence, je dois toujours te tuer non ?
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Balsey


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 931
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMer 23 Déc - 18:46

Quelques minutes avant, c’était presque le calme complet, un petit endroit retiré où l’on pouvait boire avec sérénité. Tu te fourres le doigts dans l’œil jusqu’à tes pieds, ouais !! C’était trop beau pour être vrai, quelques instant plus tard une petite troupe apparaissait discrètement, et un par un. Genre…

- Olivia, c'est un honneur de te voir ici !

Ca partait sûrement d’un bon sentiment, mais bon, d’humeur au massacrante comme je l’étais, je n’étais pas prête de lui décocher un grand sourire niais et l’inviter à danser sous l’emprise de l’alcool… De toute façon est-ce qu’il était possible de faire ne serait-ce qu’un pas de danse dans tout ce monde ?

- Tant que ça ?

Je ne savais même pas s’il avait entendu ce que je venais de dire parce que déjà ça criait dans tout les sens. Je fermais un instant les yeux tandis que Lewis versait le liquide bénit par les anges dans ma coupe.
Il y avait pourtant des tonnes de personnes qui aimaient bouger leur corps, le bruit, la musique trop forte, les rires, les hurlements… L’ambiance des fêtes quoi. Alors bizarrement, pourquoi pas moi ?

J’étais une emmerdeuse, mais très sincèrement, je m’en tapais.

- Dis moi Lewis, si tu n'as plus de stock, ça t'intéresse de la Guinness? J'en ai un carton tout plein...

Soudainement, mon oreille se tendait du côté de l’irlandaise et mon intérêt montait progressivement pour les propos d’Heather Lass. Un nouvel alcool ? Je ne savais pas vraiment ce que c’était, mais maintenant que j’en étais à ma deuxième gorgée de whisky, autant continuer dans la même catégorie !
Je réfléchissais à cette bonne idée et j’allais faire part de mon avis quand la siphonnée du bocal hurla tellement fort dans mes oreilles que l’espace d’un instant, je fus tentée de lui jeter un sort, le fidèle bloc langue mais j’avais de grandes chances de louper ma cible et de toucher Lass qui allait rapporter la Guinness… En somme, mauvais plan.

Je buvais une nouvelle fois.

Les autres continuaient de rappliquer, à ma plus grande joie, bien entendu… je reconnaissais des élèves de Serpentard que j’avais eu l’occasion de voir lors des repas dans la grande salle… Mais de là à pouvoir leur coller des noms sur la face… J’avais cependant l’occasion, ce qui était déjà ça, d’observer celle aux cheveux roses à loisir. Elle était plus vieille que moi, c’était évident et même si elle ne dégageait pas des ondes positives, elle avait quand même une certaine classe. Ce qui remontait le niveau de l’autre Poufsouffle…
Le gars qui arrivait ensuite, tout ce que je savais de lui c’était qu’il n’était pas bien plus âgé que moi, et puis, c’était le deuxième représentant masculin de la soirée, après Andrea Lewis. Bref, j’avais l’embarra du choix si je voulais faire une petite analyse d’un de mes camarades…

- Putain, vous me faites chier bande de radins...

Charmant, y’avait pas à dire… S’il avait déjà un coup dans le nez, il allait sûrement finir avant la fin du bal, le nez dans son carton. C’était un spectacle pour le moins affligeant et je ne pouvais réprimer un éclat de rire quand je voyais les nouveaux prix du petit poussin jaune.

- Arrête de boire, tu perds tes neurones Lewis…

Je n’écoutais même pas les propos d’une autre Serpentarde qui parlait d’une certaine Austen, sans doute quelqu’un de la bande…

- Je suis navrée mais ton avenir n'est pas dans le commerce, les commerçants sont prêts à tout pour satisfaire les désirs de leurs clients !

J’en avais presque oublié Lass et sa Guinness !

- Ignore le mioche, j’peux même aller chercher deux ou trois bouteilles avec toi si tu fais de la concurrence au niveau des prix…

Je lui lançais un sourire en coin pour lui faire comprendre que je n’étais pas une grande dépensière…
C’était certain, je n’allais certainement pas foutre cinq mornilles pour une demi coupe de Whisky Pur Feu !! Moi aussi, j’avais le sens des affaires, et même si je roulais sur l’or, si je pouvais avoir à boire gratos, j’allais en profiter !!

Je ne perdais pas encore le Nord.

Je tournais la tête en direction de la préfète des Serpentard qui s’éloignait, sans la regarder plus que cela… Avec ses yeux boursouflés elle ressemblait à s’y méprendre à une junkie qui était en train de faire une crise d’allergie…

_________________

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Sanstitre1xm
Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune. Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 534202034


Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 95435434


Revenir en haut Aller en bas
Claire Austen


Claire Austen
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1131
Date d'inscription : 10/01/2007

Feuille de personnage
Particularités: Légère comme l'air
Ami(e)s: Visiblement pas toi!
Âme soeur: Débat clos

Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeMer 23 Déc - 23:41

Pour la discrétion c'était loupé! Un miracle si les profs ne nous tombaient pas dessus! Avec tout cet embouteillage il y aurait bien un génie plus curieux qu'un autre pour débarquer et tous nous coller. Cela dit je soupçonnai fortement certains profs de se laisser aller, toucher une petite part, un pourcentage...

Remarque, avec mes cheveux roses, je n'étais pas la mieux placée. La joyeuse compagnie babillait joyeusement, Lass rayonnait, Evans se faisait un plaisir de casser sa joie et l'autre Serpentarde, Balse, Balsi ou Balsey quelque chose tirait une tête... Bref, il n'y avait que le petit Lewis pour faire bonne figure, et à voir ses cheveux blonds il n'y avait pas que ses mèches pour être éméchées...


« J’apprécie la rapidité du service, ça mériterait un pourboire… Cela dit, dans la mesure où la buvette n’est apparemment plus opérationnelle (hochement de tête en direction de Kamie), l’intérêt s’en retrouve limité... A la vôtre !

Quelque chose de froid, liquide tomba sur mes cheveux tandis qu'une voix familière résonnait si bien à mes oreilles. Agacée de sa maladresse volontaire, je lui offris mon regard le plus noir et ajoutai d'une voix grinçante :

- Von Demian maîtrises mieux ton sort si tu tiens à tes petites fesses.

Oui, tout en finesse. Enfin, avec le " Salope " d'Evans, nous n'étions plus à ça près. Décidément la soirée s'animait, s'enflammait même de nouvelles recrues plus explosives les unes que les autres. Je lançai un regard complice à Evans lorsqu'elle s'adressa au jeune homme en des termes charmants, curieuse de relever le moindre détail, le plus infime trouble sur son visage de marbre. Malheureusement rien ne filtrait.

J'en avais presque oublié la présence du Poufsouffle, plus intéressée par le contenu de mon verre minable que la conversation générale, mais tandis que j'offrais à Lass un sourire convenu il se manifesta à nouveau à ma mémoire.


- Ecoute miss, lorsque tu es à Serpentard, que tu cultives un style vestimentaire de nonne catholique, et qu'en plus, tu as les cheveux roses, tu devrais vivement éviter de l'ouvrir.

- Pardon ? Surprise, mon sourcil droit se rehaussa naturellement, amusée par ce petit bout d'homme. Il ne manquait pas de culot celui-là! Magnanime, je choisis de l'épargner dans ma grande mansuétude, un sourire espiègle flottait sur mes lèvres. - Nonne catholique ? J'ai l'air d'une Sang de Bourbe Lewis ?

Je n'étais pas radine, mais flemmarde. Nuance.

- Je peux m'occuper de moi toute seule.

Ah cette chère petite... Toujours aussi douce. Charmée par un tour propre à la jeune Préfète, je lui souris tendrement, amusée par ce petit vent de rébellion, cette irrévérence si divertissante. Espiègle, mes yeux passèrent de Von Demian à Evans sans me détacher d'un sourire moqueur, avide d'observer les évènements suivre leur cours entre ces deux-là.

-Tiens Austen arrive...

Parfois il faut savoir se la fermer. Certains manquent cruellement de jugeote et le gnome, ou plutôt la tête blonde n'était autre qu'une... Illustre inconnue.

- Appelle ton médecin, tu en auras probablement besoin...

- Evans arrêtes de lire dans mes pensées. Faussement irritée, je jetai un regard noir à la concernée pour la forme, toujours aussi amusée de jouer la comédie. Puis me tournant vers l'idiote de la soirée, je la considérai un instant, hautaine et doucement cruelle, son petit air suffisant, sa tignasse blonde et son visage inconnu. - Moi même.

- Dis moi Miss Invisible, mon nom te pose un quelconque problème ? Sinon je peux t'arranger ça, glissant ma main le long de ma cuisse je tirai d'un geste vif ma baguette accrochée à l'une de mes bottes et en pointai la pointe sur sa chair blanche, Dis moi Evans, c'était quoi déjà ta recette de pétasse flambée ? Ah oui je m'en souviens maintenant...

Je n'étais du genre à faire ma grosse voix ou rire plus que de raison, mais j'avais cette façon déconcertante de vous pourrir la vie comme si de rien n'était. L'alcool se mélangeait dans mes veines à la sourde excitation qui m'enivrait progressivement, un éclat cruel luisait à l'ombre de mes cils et un sourire mauvais flottait sur mes lèvres. Rapide, trop rapide pour être arrêtée j'avais jeté mon verre à la figure de cette blondasse, et c'est bien connu, le Whisky-Pur-Feu est tout feu tout flammes.


- On prend une petite pétasse, de l'alcool et ensuite il n'y a plus qu'à la faire flamber. La pointe de ma baguette s'enfonçait dans sa chair tendre, l'alcool ruisselait sur ses joues roses. Il suffisait d'un sort, d'une seconde pour créer la plus jolie des illumination.

Oui, un joli feu de joie pour un Bal de Noël mémorable!

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeVen 25 Déc - 11:46

"Je crois que j'ai trouvée." M'étais je exclamée à l'adresse de Melanie tout en brandissant mon livre au bout de mon bras. Celui ci s'intituler, "Us et coutumes de l'Empire Britannique", et je devais bien admettre que j'avais bien du le lire une bonne dizaine de fois afin de m'en imprégner totalement. Sous le regard sévère de la Gryffondor, je comprenais qu'elle voulait que je lui explique ce qu'il se passait dans ma petite tête, non pas qu'elle soit bête, mais son intelligence assez limité par son incapacité à voir plus loin que le bout de son nez faisait d'elle un être sympathique, mais à qui je devais expliquer mot par mot toutes les subtilités de mes observations. Qui plus est, cela faisait un petit moment qu'une certaine curiosité l'avait piquée, et qu'elle se demandait ce qu'il pouvait bien m'intéresser dans ce bouquin qui devait faire trois fois le poids du livre d'histoire de la magie... et à cette curiosité, je n'avais pu répondre que par des "chut", tant j'étais absorbée parce que j'apprenais.
"Tu veux que je t'explique ?"... Page 1 du livre "Comment lancer une conversation intéressante pour les nuls"... Demander l'autorisation à son interlocuteur, afin qu'il se sente flatter d'être mis dans la confidence. Malheureusement, ce qui marchait chez des gens comme ceux qui étaient présenté dans ce bouquin, ne fonctionnait pas sur Mélanie qui me regardait à présent avec de gros yeux qui semblaient vouloir me foudroyer sur place.

"Oui..." finit elle par lâcher dans un soupir. Satisfaite par son intérêt, j'ouvrais une nouvelle fois mon bouquin que je posais sur mes genoux.

"D'après ces gens là, les britanniques ont nourri une certaine forme de passion pour la fête et ce depuis... Tu t'en fous non ? Enfin, dans tous les cas si je veux passer pour quelqu'un de normal, on dirait qu'il faut que je participe aux festivités de mon milieu social. En considérant que je me considère comme une simple élève de Poudlard, cela veut dire qu'il faudrait que je participe aux événements de l'école." Tout sourire, je jetais un regard en coin pour voir ce que ma camarade allait dire... Mais comme elle semblait se taire, je décidais de continuer en extrayant un calendrier de mon sac.
"Nous sommes en vacance, vois-tu, le 23 Décembre. Sur ce calendrier j'ai inscrit le nom de toutes les fêtes susceptibles d'événements organiser par l'école, et ici, pour le 24... J'ai collé un article du Daily Poudlard qui explique que ce jour là, il y aura un bal de Noël. Et devines quoi : je compte y participer !"

"As-tu vraiment-eu besoin d'un livre pour tirer cette conclusion ?" La voix de Mélanie, visiblement étonné par la justesse de mon interprétation me fit l'effet d'un baume au coeur. Néanmoins, comme elle se trompait souvent, il fallait que je la corrige.

"Tu vois bien qu'il m'a fallut un calendrier et le journal de l'école aussi. Mais là n'est pas la question... Je n'ai pas le temps de me trouver un cavalier, et pour ce que j'en sais je n'ai aucune envie de ... Enfin avec les garçons de Poudlard, c'est contraire à ma philosophie. Mais je comptais sur toi pour que tu puisses me prêter une robe."

Cette dernière semblait méduser, non ! Mieux que cela ! Tétanisée, morte, immobile, les yeux dans le vague, un peu comme si elle venait de faire coucou au reflet d'un Basilic. Je me demandais ce que voulait dire une expression aussi... Figée. Peut être tentait elle de faire une imitation de la Vénus de Milo.

"Youhou ! Melanie ?" Ca aussi je l'avais appris dans un bouquin... youhou !

"Oui, c'est moi... Hum... D'accord, je dois avoir une robe pour toi on se rejoint demain avant le bal dans la salle sur demande, j'emporterai avec moi ce qu'il faut."

"Merci."

Cette nuit là, j'avais plutôt bien dormi, non pas parce que j'étais très excitée à l'idée d'aller au bal, parce que cela n'aurait aucun sens puisque tout le monde y était invité, mais bien parce que je pensais avoir trouver là une façon de m'intégrer facilement dans cette société. Je voulais devenir un individu quelconque, et pas quelqu'un que l'on observerait du coin de l'oeil à chaque fois qu'il ouvre la bouche.

Lorsque finalement la nuit passait pour laisser place à une journée ensoleillée, et surtout éblouissante à cause de ces fichus rayons de soleils qui venaient ricocher sur la neige qui était d'une blancheur exquise, Ce ne fut qu'à moitié surprise que je vis Mélanie m'attraper par la veste pour me traîner de force jusque vers la salle sur demande.


"Mais je pensais que c'était cet après-midi que l'on devait se voir", me plaignais-je, tandis que je me massais l'épaule... C'est qu'elle avait de la force pour une lionne.

"On a besoin de plus d'un après-midi pour s'occuper d'un cas comme toi, et crois-moi j'ai pas mal d'expérience dans le domaine."

Et voila comment j'ai passé neuf heure et trente-sept minute cinquante-six seconde à me faire traiter comme une poupée géante. L'expérience était certes désagréable, mais le résultat était plutôt réussi. Elle avait décidé d'alterner entre la sobriété et ce qui pouvait être considéré comme étant "provoquant". Elle disait que cela s'alliait bien avec mon caractère, et que cela mettait en valeur le genre de fille que j'étais. En gros, elle avait, en utilisant son vocabulaire, "flashé sur une couleur beige, assez neutre pour mettre en valeur tes cheveux dorés, tout en raccourcissant un peu le bas de la robe pour ajouter un côté sexy à la petite princesse que je faisais. A cela, on avait rajouté des ballerines un poil plus foncées que la robe, et attacher un ruban bleu marine orienté vers le noir dans mes cheveux (qui avaient été légèrement bouclé pour l'occasion), avant d'y attacher une robe blanche complètement épanouie."
D'après elle, je ressemblais à un biscuit sablée.

Elle aussi c'était habillée, mais comme elle n'avait fait aucun commentaire sur sa tenue, je ne pense pas pouvoir en faire une description réellement pertinente... Disons qu'elle s'était inspiré du mouvement andalou flamenco, et avait opté pour des couleurs vives, rouge sang, pour attirer l'oeil du passant innocent ?
Dans tous les cas, nous étions prête pour le bal.

Elle m'entraîna vers la salle de bal, avant de me faire bifurquer vers un des coins de la salle où plusieurs élèves s'étaient réunis.

"La consommation d'alcool est une façon de s'intégrer dans un groupe social ?", avais je demandais lorsqu'elle m'invitait à prendre un verre. A vrai dire, je pensais que toute consommation d'alcool par un mineur était quelque chose d'interdit, et de répréhensible par la loi, mais il fallait dire que plus je regardais le groupuscule, plus je me disais que cela devait être toléré.
M'approchant, un peu hésitante parce qu'une fille aux cheveux roses semblaient décidé à incendier littéralement une autre fille blonde après l'avoir aspergé de... Whisky si j'en croyais les bouteilles qui étaient dans le coin, et cette couleur un peu ocre.


"Bonsoir..."
J'avais commencé, puis m'arrêtant soudainement, je me retournais vers Mélanie qui elle semblait bien plus à l'aise... "Tu devrais parler à ma place, je t'observerais pour que je puisse le faire la prochaine fois."
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitimeVen 25 Déc - 11:47

Je réserve Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] 36166

La vie était déjà assez bizarre, sans que je n'ai en plus à avoir Rachel Keats dans ma liste d'ami. Mais il fallait dire, qu'à sa façon d'être, elle avait ce je ne sais quoi qui m'avait plu, et ce malgré sa capacité à m'exaspérer à chaque fois que cette dernière ouvrait la bouche pour me parler de choses dont l'existence m'était complètement égal. Il fallait dire qu'elle était intelligente, trop intelligente pour son propre succès dans la vie sociale.
Tenez, une fois elle a tenté de m'expliquer la rotation des planètes, et des astres dans l'espace, tout en m'expliquant comment la lumière était projeté, et ceux d'une façon tellement scientifique que je devais m'avouer vaincu. Je n'avais absolument rien compris à ce qu'elle voulait me dire par là, et assez vexer que je ne comprenne pas les rouages complexes de notre univers, elle m'avait boudé pendant trente seconde avant de me parler d'un sujet qui selon elle était plus approprié à mon niveau : Les sons.

Autant vous dire, qu'avec elle on ne s'ennuyait pas, et en cette journée du vingt-trois décembre elle avait l'air encore plus excité qu'à l'ordinaire. Nous passions notre journée à traîner dans une vieille salle de classe abandonné depuis des lustres, et alors qu'elle lisait un livre dont la taille m'avait laissée pantoise, j'en étais restée au bon vieux sorcières hebdo. Comme pour une fois elle ne voulait pas me dire ce qu'elle était entrain d'étudier, je m'étais laissée aller à regarder les différents articles de beautés pour sorcières, et m'était mis dans la tête de mémoriser quelques ragots de star.
Rien de bien passionnant, mais c'était déjà mieux que ce que pouvait bien lire Keats derrière ses cheveux blonds.

Dans tous les cas, j'étais parfaitement calée, et le silence avait envahie la salle, en grande partie parce qu'à chaque fois que j'essayais d'ouvrir la bouche cette dernière m'apostrophait par un "chut", assez désagréable, et je ne vous cache pas mon contentement lorsqu'elle finit par briser cette loi du silence par elle même.


"Je crois que j'ai trouvée." Ou peut être pas... Cette exclamation était souvent suivie par une explication aussi longue et laborieuse qu'une explication pouvait être. J'en tremblais déjà, et un léger frisson me traversa l'échine, comme si une bassine d'eau froide venait de m'être tombée sur la tête. En fait, ce n'était pas que je n'aimais pas cette jeune fille, mais c'était parce que je n'aimais pas qu'elle commence à parler. Incapable de soutenir une conversation normal, même si elle faisait selon elle des efforts considérables, elle se rattrapait par une culture, et une curiosité à toute épreuve.
Dans tous les cas j'avais décidé d'attendre silencieusement qu'elle me dise ce qu'elle avait à me dire. J'avais détacher mes yeux du magazine, pour la regarder le plus sérieusement possible, tout en me disant que d'ici qu'elle commence à parler j'aurais baillé trois fois.

"Tu veux que je t'explique ?" Autre caractéristique agaçante de Rachel... A chaque fois qu'elle prononçait quelque chose, on avait cette désagréable impression qu'elle nous prenait tous pour des êtres inférieurs. Bien que j'avais beau savoir qu'elle n'avait aucune mauvaise intention en prononçant ses mots, je ne pouvais m'empêcher de me dire que j'étais une parfaite idiote à côté d'elle. Pourtant, de nous deux, s'il y avait bien un extraterrestre, je savais bien que c'était elle.

"Oui..." Finis je par lâcher, tout en lâchant un léger soupir qui marquait le début d'un ennui profond. Le pire dans tout cela, c'était que je me demandais vraiment ce qu'elle allait me dire, mais je savais aussi que je ne comprendrais probablement rien à la suite de phrases qu'elle allait prononcer.
Ma réaction sembla lui plaire, et après qu'elle ait posé le bouquin sur ses genoux, elle l'ouvrit comme si elle voulait appuyer ses futurs paroles sur la page qu'elle avait en face de ces yeux.

"D'après ces gens là, les britanniques ont nourri une certaine forme de passion pour la fête et ce depuis... Tu t'en fous non ? Enfin, dans tous les cas si je veux passer pour quelqu'un de normal, on dirait qu'il faut que je participe aux festivités de mon milieu social. En considérant que je me considère comme une simple élève de Poudlard, cela veut dire qu'il faudrait que je participe aux événements de l'école."
Oh mon Dieu, cela n'était que ça ! Et dire qu'il lui avait fallut des heures de recherches pour arriver à cette conclusion qui devait être innée chez tous les élèves de cette école. Elle semblait néanmoins heureuse de cette découverte, et pour ne pas briser son rêve, je décidais de me taire tout en sachant qu'elle n'avait pas fini de parler.
"Nous sommes en vacance, vois-tu, le 23 Décembre. Sur ce calendrier j'ai inscrit le nom de toutes les fêtes susceptibles d'événements organiser par l'école, et ici, pour le 24... J'ai collé un article du Daily Poudlard qui explique que ce jour là, il y aura un bal de Noël. Et devines quoi : je compte y participer !"

Cette fois ci, la réaction ne se fit pas attendre, et avant même que je n'eus le temps de me rendre compte que j'étais probablement entrain de l'interrompre, je sentais déjà ma langue se délier.

"As-tu vraiment-eu besoin d'un livre pour tirer cette conclusion ?" Si cela n'avait pas été Rachel en face de moi, je suppose que j'aurais probablement fait un scandale. Mais je décidais de ravaler ma salive, et ne rien ajouter d'autre qui aurait pu compliqué la situation.

"Tu vois bien qu'il m'a fallut un calendrier et le journal de l'école aussi. Mais là n'est pas la question... Je n'ai pas le temps de me trouver un cavalier, et pour ce que j'en sais je n'ai aucune envie de ... Enfin avec les garçons de Poudlard, c'est contraire à ma philosophie. Mais je comptais sur toi pour que tu puisses me prêter une robe."

Je restais immobile, pétrifiée sur place comme si l'on m'avait balancé un stupefix dans le dos. Cette fille... Etait un monstre. En aucun cas je n'aurais pu affirmer en cette heure qu'il s'agissait bien d'une personne issu de la même espèce que moi. Elle était juste trop... A l'ouest pour être comprise.
Je me demandais quel était la meilleure échappatoire pour moi... Elle ne voulait pas de garçon, et surtout comptait sur moi pour lui prêter une robe. Par nature, je ne prêtais jamais mes affaires, mais là... Il fallait bien admettre que je devais aider à soigner ce cas improbable qui semblait attendre ma réponse.


"Youhou ! Melanie ?"

J'avais l'impression de sortir d'un rêve (ou de boire la tasse au choix), tellement que j'ai répondu comme ça au tac o tac, sans vraiment me douter dans quoi j'allais me lancer. Je me demande encore ce qu'il pouvait bien se passer à l'intérieur de cette petite tête blonde, tandis que sans crier gare j'avais déjà répondu.

"Oui, c'est moi... Hum... D'accord, je dois avoir une robe pour toi on se rejoint demain avant le bal dans la salle sur demande, j'emporterai avec moi ce qu'il faut."

A cela, elle me répondit par un merci des plus sobres, avant que nous nous séparions pour rejoindre nos salles communes respectives. Elle, et ben elle se débrouillait pour aller dans la salle commune de Serdaigle, et moi j'allais à Gryffondor.

Cette nuit là j'avais plutôt mal dormi. Je me demandais comment j'allais pouvoir accomplir ce miracle, faire porter une de mes robes à Keats. En fait, j'avais du mal à me représenter Rachel, ailleurs que dans son jean troué, et son T-shirt démodé, ou alors de sa robe de sorcière qu'elle portait plus parce qu'il s'agissait d'une des règles obligatoires lorsque l'on allait en cours. Qui plus est, je ne pensais pas qu'elle ait quoi que ce soit d'autre, que des converses, ou des ballerines usagées dans son garde-robe.... J'en faisais des cauchemars.

Lorsque la nuit prit fin, j'étais résolue. Il me fallait bien plus que quelques heures pour prendre soin de mon amie. Lorsque je me levais, je mettais dans la tête que je devais la retrouver afin de pouvoir m'occuper d'elle. Je la croisais dans un couloir, et sans même qu'elle ait le temps de me dire un mot, sur un ton autoritaire je lui avais demandé de me suivre sans discuter.
Bien sûr, elle allait discuter. C'était dans sa nature, tout ce qui venait perturber son train train quotidien devait avoir un but bien précis pour ne pas être directement placé dans la catégorie "useless".


"Mais je pensais que c'était cet après-midi que l'on devait se voir" Pleurer, crier gémir est également lâche, seul le silence est grand. Une maxime qu'elle ne devait pas connaître sinon elle n'aurait pas ouvert sa bouche alors que je lui avais demandé de ne pas discuter.

"On a besoin de plus d'un après-midi pour s'occuper d'un cas comme toi, et crois-moi j'ai pas mal d'expérience dans le domaine."

A dire vrai, l'expérience fut plus amusante que je ne l'aurais pensé. J'avais passé beaucoup de temps à m'occuper de cette fille, faisant, et défaisant ce que je venais de faire, jusqu'à arriver à un résultat que je jugeais satisfaisant. Je l'avais transformée en véritable princesse des sables, le désert allait être son royaume, et j'ai longtemps hésité à lui refiler un diadème, jugeant par la suite que le ruban serait beaucoup mieux pour entourer son visage d'enfant.
J'avais essayé de lui expliquer du mieux que j'ai pu le choix des vêtements que je lui avais refilé, pour qu'elle n'ai pas à me poser la question plus tard, et pour qu'elle se sente à l'aise. Je savais que rien ne pouvait plus la perturber que l'ignorance de ce qu'elle devenait.

Je m'étais ensuite occupée de moi même, dans un style un peu plus Espagnol. J'arborais le rouge de ma maison, avec une robe assez raccourci qui me tombait au milieu des cuisses, et des chaussures rouges digne d'un gala. Si j'avais refusé le diadème sur la tête de Rachel, je le mis sur la mienne de tête, et j'attachais mes cheveux que je venais de lisser dans une magnifique natte, laissant néanmoins une mèche de cheveux bouclée marquer une légère frange assez friponne.
Je nous décidais fin prête pour le bal, je l'entraînais avec moi dans la salle de bal où je cherchais instinctivement un groupe d'élève entrain de vendre de l'alcool. La buvette déserte, cela ne me prit que quelques minutes pour voir que la partie intéressante de ce bal se trouvait ailleurs.


"Allons boire quelque chose d'alcoolisé... Ca aide pour s'intégrer dans un groupe social." Lui avais-je murmuré dans l'oreille en espérant qu'elle me prenne au sérieux.

"La consommation d'alcool est une façon de s'intégrer dans un groupe social ?" Je hochais la tête en guise de réponse tout en me demandant pourquoi c'était aussi facile aujourd'hui de la convaincre. Je me disais que pour elle cela devait être une étude anthropologique... Pour vivre avec les gorilles, il fallait se comporter comme ces derniers. En l'occurence, je devais être pour elle le point de rattache pour communiquer avec eux, et bientôt mes soupçons furent fondé lorsque nous arrivions près de la buvette que j'avais déjà qualifié de clandestine.

"Bonsoir..." Elle avait commencé, mais n'a jamais trouvé la force pour terminer. Elle s'était retourné vers moi, l'air un peu gêné, elle devait se dire qu'il était trop tôt pour elle pour qu'elle puisse se risquer dans une conversation avec de parfait inconnu."Tu devrais parler à ma place, je t'observerais pour que je puisse le faire la prochaine fois."

"Ne faîtes pas attention à elle... Elle est juste un peu bizarre. Qui vend du Whisky ici ? Et combien pour deux verres ?"


Dernière édition par Melanie Peterson le Ven 25 Déc - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Empty
MessageSujet: Re: Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]   Let's have fun [respecter l'ordre de passage!] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's have fun [respecter l'ordre de passage!]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ordre, Vide et Chaos
» JOUR DU DRAFT ET ORDRE DU DRAFT 2008
» Il faut toujours respecter ses aînés. [PV Nocty]
» Mod pour ETW
» Zinade Asura, Ecuyer de l'ordre de Rhodium

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Rez-de-chaussée :: Salle de bal :: Archives de la salle de bal-
Sauter vers: