RSS
RSS
A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.

 
AccueilAccueil  Portail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité




A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous. Empty
MessageSujet: A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.   A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous. Icon_minitimeSam 26 Déc - 18:52

Une sacrée matinée attendait Cloé , allongée sous sa couette , Cloé semblait ..... Perdue , oui c'est ça perdue . Elle entendait des cris derrière la porte de la chambre ....... Et par dessus tout les mots : " Le bal . " Qu'avait il de merveilleux ce bal , danser pour marcher sur les pieds de son cavalier ou cavalière , pour tomber par terre ... Pour se taper la honte . Cloé essayait de s'endormir pour ne rien faire , pour ne pas se faire ..... Cloé avait les yeux grands ouvert , elle passa sa main sous la couette et la posait sur son ventre .


Cloé n'avait qu'une petite chemise d'homme sur elle , son chaton se leva de sous son lit et sauta prés de la téter de Cloé , elle le prit à deux main et le posa sur son ventre , il ronronner , elle commença à le caresser quand une adolescente hurla de toutes ses forces dans le dortoir voisin , Mya planta ses griffes dans la main de Cloé et partit en courant sous l'armoire , Cloé se mit en tailleur dans le lit et regarda sa main qui commencer à saigner . Cloé se leva mit ses chaussons au pied et partit dans la salle de bain . Elle sortit un petit coton d'un tiroir , le mouilla pour le posait sur sa main .


Cloé se contempla dans le miroir et souffla un coup . Elle regarda l'horloge qui était accrochée sur le mur , il était 9h30 , et déjà toutes les écolières du Collége hurlaient dans les couloirs ..... Cloé retira sa chemisette , et prit une douche brûlante , elle y restait 10 minutes environ , une fois sortit de la douche , Cloé prit une serviette et la mit autour d'elle . Cloé se contempla de nouveau dans le miroir pendant un petit moment et prit une mini serviette pour essuyer ses cheveux , une fois les cheveux essuyer , elle partit de la salle de bain pour aller dans la chambre , elle ouvrit la porte de son armoire et cherchait quelques vêtements propres .


Cloé chercha comme sa pendant un moment , elle sortit pour finir : des sous vêtements noir , une chemise manches trois quart blanche , une jupe noir avec des collants noir . Cloé prit toutes ses affaires et repartit dans la salle de bain ,elle s'essuya doucement le corps et enfila toutes ses affaires . Elle sortit sa trousse à maquillages et la posait sur le lavabo , elle l'ouvrit et sortit sa crème . Elle en remit partout sur son visage et l'étala . Cloé rangea sa crème et sortit de la petite trousse un crayon noir , du fard à paupière et du gloss ... Quelques minutes après , elle rerangea toutes ses affaires et partit mettre sa paire de bottines noir ..


Elle sortit de sa chambre et se dirigea doucement vers la Salle Commune des Pouffsoufle . Cloé mangea quelques petit gâteaux fourrés et but du jus de fruit , une fois son petit-déjeuner finit , elle partit se promener dehors ..... Plusieurs jeunes filles étaient vêtu de petites robes , sûrement pour trouver un cavalier .... Cloé ne s'était pas occuper de sa , elle pouvait être charmante , mais depuis un certain temps , elle ne réagissait plus à rien , ne rougissait plus et ne parler PLUS ! Des événements étaient arrivés .... En un moment Cloé se trouva par terre , un groupe de jeunes filles l'avaient poussée et une des filles avait dit .



- Je t'ai vu nous regarder , sa m'étonnerais que tu ai un cavalier , vu comment tu ai .... On va faire un petit jeu , tu dois venir ce soir avec une robe de soirée plus jolie que les nôtres ! A ce soir !!


Cloé essaya de se levait , mais les filles la repoussait jusqu'a se qu'elles partent . Cloé se leva douloureusement , et partit s'asseoir sur un banc , elle se mit à pleurer pendant un moment et répartit dans son dortoir . Elle ouvrit grand son armoire et tous les tiroirs , les petites ainsi que les grands .Cloé essayait de trouver une jolie robes , mais c'était un peu difficile , elle enleva son sac de son lit et regarda à l'intérieur . Une robe mauve neuve était encore pliée dans son sac , elle la sortit doucement , et la posa sur son lit , elle coura vers son tiroir à chaussure et trouva une paire de chaussure à talons noir .


C'était parfait , enfin .... Cloé enlevait doucement ses vêtements déchirés et sale pour aller prendre de nouveau une douche pour enlevait la saleté que les écolières avaient faites . Elle se mit sous l'eau chaude . Y ressortit 20 minutes après en larmes pour s'essuyait , elle s'essuya et enfila sa robe ainsi que ses chaussures . Elle se brossa les cheveux avant de les attacher . Elle se remaquilla et mit une paire de boucle d'oreilles et un collier noir . Elle sortit de son dortoir et marcha vers la FAMEUSE Salle de Bal . Arriver la bas , Cloé entra doucement dans la Salle et vit les jeunes écolières de tout a l'heure , la chef de la bande me fit un signe comme quoi Cloé devait venir vers elle .


Cloé s'avança doucement et celle qui avait dit à Cloé de venir hurla folle de rage .



-Salle petite peste ! Ou as tu eu cette ro....


Elle s'arrêta net , car Cloé tomba par terre car un de ses talon cassa .
Toutes les filles étaient morte de rire , Cloé posa sa tête par terre et se mit à pleurer ....
Revenir en haut Aller en bas
Aurore Mereadda


Aurore Mereadda
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 366
Localisation : Où tu t'y attends le moins.
Date d'inscription : 29/12/2009

Feuille de personnage
Particularités: Narcissique.
Ami(e)s: Ambre Serana, sa cousine.
Âme soeur: Je ne vois pas qui ça peut regarder, à part moi...

A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous. Empty
MessageSujet: Re: A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.   A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous. Icon_minitimeMer 30 Déc - 18:55

Noël. Un mot merveilleux. Ces quatre petites lettres signifiaient tout: rire, cadeaux, aller au bal, s'amuser, s'embellir, danser... Surtout danser. J'adore danser, toutes les danses possibles et imaginables. De la danse du salon à la danse orientale, en passant par le trémoussement des soirées. C'est tout simplement génial. Bouger son corps sur de la musique plus ou moins bonne, en rythme, avec un verre à la main parfois... Je pense que le bal de Noël est une occasion qu'il ne faut pas rater, même si je ne suis pas accompagnée. Qu'importe, un garçon ne m'aidera pas à m'amuser, et la plupart du temps ils sont collants et inintéressants. Bien sûr, je dis ça maintenant mais j'espère ne pas me retrouver célibataire jusqu'à ma septième année. L'amour est comme la danse: quand on le découvre, ça nous plait. Ensuite on ne peut plus s'en passer. Mais je ne suis pas sure d'avoir assez d'amour à partager pour le moment. Je prends déjà toute la place. Oh évidemment, je doute qu'aucun garçon ne veuille de moi. Comme le montre mon miroir devant lequel je suis installée, je ne suis pas moche. Au contraire, je me trouve très belle et je n'ai encore que 11 ans. Qu'est-ce qu'il me tarde d'avoir 16 ans. Dans le miroir je vois donc une fille pas encore maquillée ni coiffée, ni habillée. Ni lavée d'ailleurs. Je m'arrache au miroir dans un soupire. Allez, à la douche!

Une petite douche courte et tiède, voilà qui va très bien pour un bal. L'eau trop chaude abime la peau, la rougis et fait apparaître des points noirs. La douche trop longue dessèche la peau. Pas envie de me retrouver rouge et pleine de pellicules! Je choisis un savon doux et un shampoing ultra brillance. Je me rince les cheveux à l'eau froide pour les faire briller encore plus. Puis je sors de la douche et je m'essuie avec une serviette éponge toute douce. Je mets mes sous vêtements et sors une brosse en poils de sanglier de ma trousse de toilette. Je brosse mes cheveux encore mouillés et je sors ma baguette. Puis je la pinte sur ma tignasse et ferme les yeux. Je ne dois pas me louper. Je murmure une formule et un courant d'air chaud me traverse. Mes cheveux sont secs. Parfait. Après un autre brossage, je m'occupe de ma robe. Une robe ravissante, assez longue et fendue jusqu'à mi-cuisse, bleu clair couleur océan. Simple. Parfaite pour ce bal. Aux pieds, je mets des petits escarpins avec un mini talon. Ce n'est pas le jour pour casser un talon aiguille en dansant. D'ailleurs, je suis sure que des idiotes de filles vont se faire avoir. Je me regarde dans le miroir. Il manque les cheveux. Je les secoue, prend une mèche, la mêle avec une autre, rabat une partie de mes cheveux, prend une pince pour faire tenir le tout. Je fais ma coiffure pendant 10 minutes. A mon habitude, elle est très compliquée et personne, même pas moi, n'arriverait à la faire exactement pareille. Compliquée mais cependant magnifique. Au dessus de ma tête, les cheveux sont tirés en arrière et les mèches de dessous sont entrelacées, le tout est maintenu par des baguettes fines et courtes assorties à la robe. Cette coiffure est particulièrement réussie aujourd'hui. Avec un petit sourire de contentement, je me retourne pour prendre mon maquillage et mes bijoux. Je pare mon long cou d'un collier de verre soufflé de ma terre natale qui n'est autre que Venise, c'est un filament bleu azur qui ressemble de loin à un serpent. Je mets une fine bague d'argent au majeur droit et des boucles d'oreilles en argent également, qui sont de toutes petites boules brillant de mille feux. Passons au maquillage. Je n'aime pas les filles qui se mettent un tube d'eye liner sur chaque œil pour les faire plus charbonneux. Je préfère quand le maquillage est discret. Un peu de mascara sur les cils, un petit trait de crayon noir pour les allonger et une ombre à paupière bleue claire évidemment. Sur la bouche je mets une pointe de gloss et me voila prête. Je range mes affaires dans ma trousse de toilette et je m'admire une dernière fois. Un sourire étire mes lèvres. Je suis parfaite. Et en plus à l'heure. Bien. Il est temps pour moi d'y aller.

En arrivant près de la salle de bal, une rumeur m'atteint les oreilles. Quelle ambiance! J'ai vraiment envie de m'amuser ce soir. J'entre dans la grande pièce et je vois plein de monde, des premières aux septièmes années. La musique n'est pas géniale mais beaucoup de monde danse et se trémousse sur la piste. Des coincés aux artistes, on trouve de tout. Je m'élance sur un rythme endiablé sans honte ni scrupules. Ce n'est pas moi qui refuserais une occasion de danser.

Au bout d'une demi-heure de danse, je commence à avoir chaud. Un slow tinte à mes oreilles et des couples se forment. Vu que je n'ai as de cavalier, je me dirige vers la buvette pour aller prendre un cocktail de fruits. Que c'est bon! Ensuite je me balade dans la salle et vers l'entrée, je vois une fille dans une robe mauve qui entre. La pauvre petite chérie, elle à l'air tellement mal à l'aise… Un groupe de fille de mon âge lui fit signe et elle s'en approcha comme si elle allait à l'échafaud. De curiosité car je pressentais que quelque chose allait mal finir, je m'approche et je les écoute. Celle qui paraissait être le chef de la bande avait l'air en colère et elle hurla :


-Sale petite peste! Où as tu eu cette ro...

Mais avant qu'elle finisse sa phrase, la "petite peste" s'écroula. Je souris en remarquant que c'était son talon haut qui venait de se casser. Ne l'avais-je pas prédit? Les autres éclatèrent de rire, à juste titre d'ailleurs. Alors celle qui était par terre posa sa tête et commença à pleurer. C'était le moment pour moi de m'amuser un peu. Je m'approche du groupe avec un sourire froid et un ton hautain voulu. Je regarde la fille à terre. Rien qu'à sa tête, je devine que c'est une Poufsouffle. Je déteste les Poufsouffles. Non, je ne les déteste pas, je les hais. Je ne l'aide donc pas à se relever et je lui dis, en la regardant de haut:

-Pas la peine de mettre des talons si tu ne sais pas marcher avec. Ma pauvre. Quel dommage que ton talon se soit cassé. Je jurerais qu'il ne s'est pas brisé tout seul.

Sur ces mots, je regarde avec insistance les filles du groupe. Puis je rebaisse les yeux vers le sol et j'ajoute:

-Oui, où as-tu eu cette robe? Chez ta grand-mère? Non allez je blague. Elle est assez jolie, pour une Poufsouffle!

J'eus un petit rire cristallin. Pitoyable, cette fille. Je commence à m'amuser un peu. En attendant sa réponse qui n'allait pas tarder, je bois une gorgés de cocktail, sans arrêter de la regarder.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous. Empty
MessageSujet: Re: A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.   A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous. Icon_minitimeJeu 31 Déc - 17:50

J'étais dans mon dortoir, seule en train de jouer de mon instrument. Quand tout à coup, une pensée me travera l'esprit : le bal ! J'avais complètement oublié ce foutu bal ! A vrai dire, je n'avais jamais vraiment aimé les bals, ou plutôt, je les avais toujours détesté. Oui, cette version me reflète plus. Toujours chercher un cavalier, et après se prendre des rateaux parce qu'on a osé demander, ou se trouver mal à l'aise et ne pas le regarder de la soirée car on n'est trop timide (sous le risque de devenir de la couleur d'un piment ce qui n'est pas super pour une fille...). Non, non, très peu pour moi. Ce serait donc seule que j'irais ce soir. De toute façon, personne ne m'avais proposé d'y aller alors... Mais heureusement que j'avais prévu ce coup et que j'avais emportée une robe et des chaussures convenables pour un bal. Je soupirais. Pourquoi un bal ?! Enfin, l'heure n'étais pas vraiment aux questions.

J'allais donc dans la salle de bain. Je commençais par une douche tiède, et prenais mon temps ( mais pas trop non plus ). Je me séchais en vitesse ( faisant usage de la magie bien évidemment, ça va plus vite ), enfilais mes sous-vêtements, et prenais ma robe. J'entrepris ensuite de me brosser les dents. Puis me coiffer. Je me maquillais mais pas beaucoup : je n'aime pas le maquillage et tous ces trucs chimiques, beurk ! Donc, je ne me mettais qu'une fine ligne de crayon noir sous les yeux et ne serais-ce qu'un peu de phare à paupière de couleur foncé. J'ajoutais à cela des boucles d'oreilles ( des anneaux : mes préféres, les argentés ), mon collier à ficelle noire surmonté de pierre transparentes et de petites boules noires étincelantes qui arrivait un peu au-dessus du ventre.

J'allais me regarder dans le miroir. Je vis une ravissante fille blonde, les cheveux relevés en palmier laissant quelques mèches à l'air libre, où l'on pouvait voir mes anneaux. Ma robe m'arrivait aux genoux, était noire, et en dessous de ma poitrine, on pouvait voir une ceinture à flot. Toute la partie qui se trouvait en bas était plissée. Ma mère me l'avais offerte pour mon anniversaire. Je n'avais plus qu'à ajouter mes ballerines noires vernies. Ceux-ci ne me gêneraient pas vu que je ne danserais pas. C'est donc à ce moment que je me dirigeais vers la salle de bal.

Arrivée devant celle-ci, je respirais un grand coup et entrais. Je me dirigeais directement vers le bar et m'assis en patientant. Je soupirais bruyamment. Quel ennui ! Cela ne faisait que 5 minutes à peine que j'étais arrivée, et j'étais déjà atteinte d'un ennui mortel. Tout à coup, j'entendis un petit cri et vis une fille qui était à terre, un des talons de ses chaussures cassé traînant à côté d'elle. Ca devait être la cause de ses pleurs. Des filles riaient en la regardant. L'une d'elle la regardait d'un air hautain ( celui qu'ont tous les serpentard et qui est particulièrement agaçant ) :


- Pas la peine de mettre des talons si tu ne sais pas marcher avec. Ma pauvre. Quel dommage que ton talon se soit cassé. Je jurerais qu'il ne s'est pas brisé tout seul.

Bien évidemment, cette fille n'étais pas là pour consoler la Poufsouffle. Je ne savais même pas ce qui m'avais pris d'espérer que cette Serpentard se montrerait charitable... Cependant, elle poursuivit :

- Oui, où as-tu eu cette robe ? Chez ta grand-mère ? Non allez je blague. Elle est assez jolie, pour une Poufsouffle !

En buvant le cocktail que j'avais commandé quelques minutes auparavant, je crus que j'allais m'étrangler.

**Non mais je rêve ! Ou plutôt je cauchemarde ! La fille de Poufsouffle a une plus jolie robe que la Serpentard, et celle-ci se permet de la critiquer ?! Mais quelle vraie peste !**

Je me dirigeais vers le groupe de filles et j'aidais la Poufsouffle à se relever. J'ignorais totalement la Serpentard. Je parlais calmement à la jeune fille triste tout en lui donnant un mouchoir :

- Allez hop, debout. Pleures pas et ne t'inquiètes pas. Ces filles n'en valent pas la peine. Tu sais, la jalousie chez les Serpentards, c'est très fréquent. Ils se croient des êtres supérieurs, et pour certains des dieux. Peut-on seulement espérer qu'un jour, leur orgueil et leur soit-disant "supériorité" leur retombe dessus. Enfin...pour ma part, je pense que les miracles n'existent pas. Je pense seulement qu'un jour, quelqu'un leur donnera une bonne leçon et qu'ils réfléchiront à deux fois avant d'embêter d'autres personnes.

Je l'entrainais près du bar et lui offris un rafraichissement. Puis je continuais :

- Au fait, je ne me suis pas présentée : Amy Lewis ! Et hum...aussi...essaies de ne pas rester avec des gens comme ça. Ils risquent de t'attirer nombres d'ennuis... Et surtout, ne te laisses pas faire par ces dindons sans cervelles... Et toi tu es...?

J'attendais sa réponse avec un sourire amical.













Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous. Empty
MessageSujet: Re: A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.   A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.
» Who do you think I am ? [Libre à tous ^^]
» Par une froide nuit d'hiver ... [ Libre à tous ^w^ ]
» Arthur ? Nous naissons tous libre et égaux.
» Mon diable danse avec ses démons et la sarabande est loin d'être terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Rez-de-chaussée :: Salle de bal :: Archives de la salle de bal-
Sauter vers: